Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Boycotter les gens de l'innovation

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Boycotter les gens de l'innovation



    L'obligation de boycotter les gens de l'innovation

    Allah dit dans Son noble Livre :

    وإذا رأيت الذين يخوضون في يآتنا فاعرض عنهم

    trad. relative et rapprochée :
    "Lorsque tu vois ceux qui s'enlisent dans des débats concernant Nos versets, alors éloigne-toi d'eux [...]"

    cÂ'ishah a dit : J'ai entendu le Prophète dire : "Les âmes sont des armées retranchées, celles d'entre elles qui se reconnaissent s'unissent quant à celles qui se méconnaissent, elles se divisent"

    Ibn cUmar
    fut interrogé sur les qadariyyah, il répondit : "Si tu rencontres ceux-ci, informe-les que je les désavoue et qu'ils me désavouent"

    Ibn cAbbâs a dit : "Ne tenez pas compagnie aux gens des passions car leur fréquentation rend les cœurs malades"

    Al-Awzâcî a dit : "Celui qui nous cache son innovation, ne nous cachera pas son compagnon"

    L'imam Ahmad a dit : "Si la personne salue l'innovateur c'est qu'il l'aime"


    A suivre...
    :قال الشيخ العلامة حافظ بن أحمد الحكمي

    والنيةَ اجعل لوجه الله خالصةً *** إن البناء بدون الأصل لم يَقُمِ

    ومن يكن ليقول الناس يطْلُبُهُ *** أخسِرْ بصفقته في موقف النَّدَمِ

    [المنظومة الميمية]

  • #2
    Paroles des savants de l'époque intermédiaire

    L'Imam Ibn al-Jawzi (m. 597 H) a dit :

    « Et ils (as-Salaf, les Prédécesseurs) mettaient en garde contre tout innovateur afin de sauvegarder les principes [de la Charî’ah] qui sont fondés sur l'obéissance. »

    [Tablîs Iblîs, p. 38]


    L'Imam As-Sâbûni (m. 449H) a dit :

    « Ils détestaient les gens de l'innovation qui innovèrent dans la religion ce qui n'en fait pas partie. Et ils ne les aiment pas ni ne les accompagnent. Ils n'écoutent pas ce qu'ils disent, et ne s'assoient pas à leurs rassemblements. Ils ne polémiquent et ne débattent pas avec eux au sujet de la religion d'Allah. Et ils sont d'avis que la personne doit préserver ses oreilles de leurs faussetés car s'ils passent par les oreilles, elles s'installeront dans le cœur. Cela ferait du mal au cœur et il en résulterait qu'il aurait des susurrations et des pensées dangereuses. Et concernant cela, Allah a dit :

    وَإِذَا رَأَيْتَ الَّذِينَ يَخُوضُونَ فِي آيَاتِنَا فَأَعْرِضْ عَنْهُمْ حَتَّى يَخُوضُوا فِي حَدِيثٍ غَيْرِهِ

    « Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos versets, éloigne-toi d'eux jusqu'à ce qu'ils entament une autre discussion. » (6:68) »

    [Abû ‘Uthmân Ismâ’îl As-Sâbûni, ‘Aqîdah as-Salaf wa Ashâb al-Hadîth, p. 298-299]

    Il a aussi dit :

    « Un des signes des gens de la Sunnah est qu'ils aiment les Imâms et savants de la Sunnah et leurs soutiens et amis et qu'ils détestent les Imâms des innovations qui appellent au Feu et y conduisent leurs adeptes. »

    [Ibid., p. 307]


    L'Imam Ach-Châtibi a dit :

    « Sache que les actes d'adorations comme la prière, le jeûne, l'aumône et autres qui aident à gagner la proximité d'Allah ne sont pas acceptées de quelqu'un qui fait des innovations.

    Et les assises de ses gens [les gens de l'innovation] sont soustraites à la protection [d'Allah] et ceux-là [qui sont dans de telles assises] sont abandonnés à eux-mêmes. Et celui qui marche vers cela et respecte cela aide à détruire l'Islâm...

    Et Asad ibn Mûsâ a écrit : “Prend garde à avoir un frère, une connaissance ou un ami dans l'innovation, car on trouve dans les narrations : « Quiconque s'assoit avec les gens de l'innovation, la protection lui est retirée et il est abandonné à lui-même. Et celui qui marche vers une personne de l'innovation marche vers la destruction de l'Islam. »” »

    [Abû Ishâq Ibrâhîm Ach-Châtibi, Al-I’tisâm, p. 83-84]


    L'Imâm Ibn Qudâmah al-Maqdîsi a dit :

    « Et fait partie de la Sunnah de boycotter les gens de l'innovation et de s'écarter d'eux, et d'abandonner la discussion et l'argumentation sur la religion avec eux, et de délaisser le fait de regarder les livres d'innovations et d'écouter ce qu'ils disent. Et toute chose nouvellement inventée dans la religion est une innovation. »

    [Lum’ah al-I’tiqâd, p. 19]


    Al-Qâdî Abû Ya’lâ (m. 458 H) a dit que les Compagnons et les Tâbi’ûn sont unanimes sur le fait de boycotter (hajr) les gens de l'innovation.

    [Abû Ya’lâ, Al-'Amr bil-ma’rûf wan-nahyu ‘ani-l-munkar, p. 189-200]


    L'Imâm Al-Baghawi (m. 516 H) a dit :

    مضت الصحابة والتّابعون وأتباعهم وعلماء السنة على هذا مجمعين متفقين على معاداة أهل البدعة ومهاجرتهم

    « Les Compagnons, les Tâbi’ûn, ceux qui les ont suivis et les savants de la Sunnah sont unanimes sur le fait d'avoir de l'inimitié envers les gens de l'innovation et s'écarter d'eux. »

    [Abû Muhammad Al-Husayn b. Mas’ûd al-Baghawi, Charh as-Sunnah (1/226-227)]


    Cheikh Al-Islâm Ibn Taymiyyah (m. 728 H) a dit :

    رأى المسلمون أن يهجروا من ظهرت عليه علامات الزيغ من المظهرين للبدع الداعين إليها والمظهرين للكبائر، فأما من كان مستتراً بمعصيته أو مسراً لبدعة غير مكفرة، فإن هذا لا يهجر، وإنما يهجر الداعي إلى البدعة إذ الهجر نوع من العقوبة وإنما يعاقب من أظهر المعصية قولاً وعملاً

    « Les muslims (les savants) sont d'avis que l'on doit boycotter ceux qui présentent des signes apparents de déviance, d'entre ceux qui rendent apparentent leurs innovations et y appellent, comme ceux qui rendent apparents leurs péchés majeurs. Quant à celui dont les péchés [majeurs] et l'innovation qui ne rentre pas dans la mécréance majeure sont cachés, alors une telle personne n'est pas boycottée, mais c'est celui qui appelle à son innovation qui est boycotté. Boycotter est donc un genre de punition et est utilisé pour punir ceux qui ont rendu apparents leurs péchés par la parole ou les actes. »

    [Majmû’ al-fatâwâ 24/174 ou 175]


    Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah a dit :

    فكل بدعة مضلّة في الدين أساسها القول على الله بلا علم.

    ولهذا اشتدّ نكير السلف والأئمة لها، وصاحوا بأهلها من أقطار الأرض، وحذّروا فتنتهم أشدّ التحذير، وبالغوا في ذلك ما لم يبالغوا مثله في إنكار الفواحش والظلم والعدوان؛ إذ مضرّة البدع وهدمها للدين ومنافاتها له أشد

    « La base de toute innovation égarement est de parler d'Allah sans savoir.

    C'est pourquoi les Prédécesseurs (as-Salaf) et les Imams la condamnaient très durement [l'innovation]. Et ils étaient virulents envers les gens de l'innovation tout autour du monde.

    Et ils ont mis en garde contre leurs méfaits de la plus forte des mises en garde et ils sont allés jusque là où ils ne sont pas allés dans la mise en garde contre l'injustice, les péchés et la transgression, car le danger des gens de l'innovation et leur capacité à détruire la religion est plus terrible. »

    [Madârij as-sâlikîn 1/372]


    L'Imâm Muhammad Ibn ‘Abd il-Wahhâb a dit :

    وأرى هجر أهل البدع ومباينتهم حتى يتوبوا، وأحكم عليهم بالظاهر، وأكل سرائرهم إلى الله، وأعتقـد أنّ كل محدثة في الدين بدعة.

    « Je suis d'avis que l'on doit boycotter les gens de l'innovation et se distancer d'eux jusqu'à ce qu'ils se repentent. Et je les juge selon l'apparence et je laisse ce qui est secret d'eux à Allah. Et je crois que toute chose nouvellement inventée dans la religion est une innovation. »

    [مجموعة مؤلفات ، القسم الخامس ، الرسائل الشخصية ص : 11]


    Source : Musa Millington, Précieuse compilation en réfutation de l'armée de Iblîs.
    Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 08-09-14, 00:55.
    « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

    Commentaire


    • #3
      Paroles des savants contemporains

      Cheikh Muhammad ibn Sâlih al-‘Uthaymîn a dit :

      « ... et le sens de boycotter les gens de l'innovation est de s'écarter d'eux, de cesser de les aimer et de s'allier à eux, de les saluer, de leur rendre visite etc.

      Et boycotter les gens de l'innovation est obligatoire en raison de la parole d'Allah :

      لَّا تَجِدُ قَوْمًا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ يُوَادُّونَ مَنْ حَادَّ اللَّهَ وَرَسُولَهُ

      « Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager » (S 58 v 22) »

      [Imâm Ibn al-‘Uthaymîn, Charh Lum’ah al-i’tiqâd, p. 110]


      Cheikh Al-Albâni a dit :

      « La personne d'innovation a deux situations : soit son innovation est limitée à lui-même [la personne], soit il est connu au sein des gens. Dans le premier cas, ce n'est pas nécessaire étant donné que son innovation est limitée à lui, mais dans le second cas, il est indispensable de le dévoiler et de mettre en garde contre lui afin que ceux qui vivent à ses côtés ne se fassent pas trompés par lui, et cela ne fait pas du tout partie de la médisance... »

      Audio : http://viewpure.com/zT456OppLlM?start=0&end=0


      Cheikh Sâlih al-Fawzân a dit :

      « Il est interdit de rendre visite à l'innovateur et de s'assoir avec lui, sauf pour le conseiller et exprimer sa détestation [envers son innovation). Car le fréquenter engendre le mal et transmet l'inimitié envers autres que lui. Et il est obligatoire de mettre en garde contre eux et contre leur mal s'il n'est pas possible de les traiter sévèrement et de les empêcher de propager leur innovation. Et il est obligatoire aux savants et aux dirigeants d'empêcher les innovations et d'être sévères envers les innovateurs et de les empêche de commettre leur mal car leur danger pour l'Islâm est grand. »

      [Sâlih ibn Fawzân al-Fawzân, Al-Irchâd ilâ sahîh al-i’tiqâd, p. 337-338]


      Cheikh Ahmad an-Najmi a dit :

      « Si quelqu'un cache son innovation, ses amis “montrent qu'il adhère à l'innovation” c.-à-d. ceux qu'il aime et qu'il accompagne nous clarifient qu'il fait partie des innovateurs. »

      [Abû ‘Abdillâh al-Qisnatîni, Ad-Durar as-siniyyah fi charh ba’di âthar as-Salafiyyah, p. 2]


      Cheikh Zayd al-Madkhali – qu'Allah lui fasse miséricorde – a dit :

      « Boycotter les gens de l'innovation est un acte d'adoration, et faisait partie des signes importants du manhaj salafi... Les Salaf, qu'Allah leur fasse miséricorde, se rapprochaient d'Allah par le boycott des gens de l'innovation, en application d'al-Walâ wal-Barâ, qu'il s'agît [l'innovation du boycotté] d'une innovation absolue (ḥaqîqiyyah) ou relative (iḍâfiyyah). Ainsi leur boycott des innovateurs et des gens des méfaits se faisait dans un grand but et pour un profit légiféré, celui de ce qui vient d'être évoqué – la mise en pratique zélée d'al-Walâ wal-Barâ – et parmi ses bénéfices il y a que les gens de l'innovation sentent qu'ils sont traités avec dureté et évités et que l'on met en garde contre ce qu'ils font, et parmi ses bénéfices il y a que les gens sachent ce qu'il en est d'eux afin qu'ils ne se fassent pas tromper par eux et tombent alors dans la terrible boue de la bid’ah, entre autres bénéfices que visent la belle législation de l'Islâm... »

      [al-Ajwîbah as-Sadîdah, p. 500]

      Source : aloloomenglish.net


      Cheikh Hamûd at-Tuwayjiri a dit :

      « Et les Pieux prédécesseurs (as-Salaf as-Sâlih) mettaient en garde contre les gens de l'innovation et ont intensément (NDT : pas sûr de la traduction) mis en garde contre eux. Et ils ont empêché les autres de s'assoir à leurs rassemblements (ceux des innovateurs), de les accompagner et d'écouter leurs paroles. Et ils ont ordonné aux autres de s'écarter d'eux, de les détester et de les boycotter. »

      [Imâm Hamûd at-Tuwayjiri, Al-Qawl al-balîgh fî tahdhîr min Jamâ’ah at-Tablîgh, p. 31]


      Cheikh Bakr Abû Zayd a dit :

      « Reste à distance du père de l'ignorance, l'innovateur, la personne touchée par la déviance dans la croyance et que le brouillard de la superstition a enveloppé. Il juge avec ses désirs et appelle cela « raison » et il dévie (s'écarte) des preuves. Or n'est-ce pas que la raison ne se trouve que dans les preuves ? Et il s'accroche à ce qui est faible et se tient loin de ce qui est juste. Et on dit d'eux : « les gens des doutes » et « les gens des passions (désirs) ». Et pour cette raison, Ibn al-Mubârak appelait les innovateurs « asâghir (petits) [1] »

      [Bakr Abû Zayd, Hilyah tâlib al-‘ilm, p. 39]


      Cheikh Yahya al-Hajûri a dit :

      وجملة من هذه الآثار النفيسة بعد الأحاديث المذكورة والآيات المسطورة، كلها تدل على التميز وبُعد الإنسان عن أهل الأهواء، وعلى أن الدعوة أو الشخص إن لم يتميز عن أهل الأهواء عبّوه بالشبهات أو الشهوات كما تقدمت الأدلة، الدعوة إن لم تتميّز عن الأهواء اختلط حابلها بنابلها ولا ينتفع بها الناس، هذه بعض الأدلة في وجوب التميّز، لا نقول: في شرعيته أو استحبابه، بل هذا واجب ﴿لِيَمِيزَ اللهُ الْخَبِيثَ مِنَ الطَّيِّبِ وَيَجْعَلَ الْخَبِيثَ بَعْضَهُ عَلَى بَعْضٍ فَيَرْكُمَهُ جَمِيعًا فَيَجْعَلَهُ فِي جَهَنَّمَ﴾ [الأنفال:37] .وهذه الآية وإن كانت في الكافرين وهم الخبثاء لكن أهل الأهواء لهم خيث بقدر ما عندهم من البدعة وهم مسلمون، المسلمون ما هم كفار ،

      « Et ces récits, hadiths et versets que l'on vient de citer sont des preuves que la personne doit avoir le tamayyuz (être distincte) et s'écarter des gens des passions.

      Et si la da’wah d'une personne n'est pas distincte des gens des passions, les ambiguïtés (chubuhât) et passions l'envelopperons [cette personne] comme les preuves citées précédemment le montrent. Si la da’wah n'est pas distincte des gens des passions, tout sera dans un état chaotique et les gens n'en profiteront pas [de cette da’wah].

      Ce sont quelques preuves de l'obligation d'être distinct, et on ne dit pas que c'est permis ou recommandé mais obligatoire :

      ﴾ لِيَمِيزَ اللهُ الْخَبِيثَ مِنَ الطَّيِّبِ وَيَجْعَلَ الْخَبِيثَ بَعْضَهُ عَلَى بَعْضٍ فَيَرْكُمَهُ جَمِيعًا فَيَجْعَلَهُ فِي جَهَنَّمَ ﴿

      « Afin qu'Allah distingue le mauvais du bon, et qu'Il place les mauvais les uns sur les autres, pour en faire un amoncellement qu'Il jettera dans l'Enfer. »
      [Al-Anfâl 8:37]

      Et ce verset, bien qu'il parle des mécréants, et ils sont mauvais, les gens des passions ont [aussi] du mal en eux en fonction de ce qu'ils ont comme innovation tout en étant muslims ; et les muslims ne sont pas mécréants. »

      Source : http://aloloom.net/vb/showthread.php?t=6245


      __________________________

      [1] Le mot 'Asâghir (أصاغر) a trois sens :

      1. Les gens de l'innovation
      2. Les gens dont le savoir est faible [petits sur le plan des connaissances]
      3. Ceux qui sont petits en âge

      Parmi les erreurs des éditions autoproclamées « salafies » (Salafi Publications), il y a qu'ils pensent que quand les savants du passé disaient que les bénédictions sont avec les Akâbir (الاكابر) [les grands], cela ne faisait référence qu'à ceux qui sont âgés. Bien que dans la plupart des cas les grands savants sont âgés, cela n'empêche pas qu'il y a eu et qu'il y ait des savants qui sont jeunes en âge. Le facteur déterminant pour la qualité de savant n'est donc ni l'âge ni le lieu de résidence, mais le savoir.


      Source (sauf pour la citation du Cheikh Zayd) : Musa Millington, Précieuse compilation en réfutation de l'armée de Iblîs, p. 10-11 (lien du livret PDF en anglais).
      Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 09-07-15, 21:11.
      « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

      Commentaire


      • #4
        L'Imâm al-Hasan b. ‘Ali al-Barbahâri رحمه الله تعالى dit :

        "وَإِذَا رَأَيْتَ الرَّجُلَ مُجْتَهِداً فِي العِبَادَةِ مُتَقَشِّفاً مُحْتَرِقاً بالعِبَادَةِ صَاحِبَ هـَوىً, فَلاَ تَجْلِسْ مَعَهُ, وَلاَ تَسْمَعْ كَلاَمَهُ, وَلاَ تَمْشِ مَعَهُ فِي طَرِيقٍ, فَإِنِّي لاَ آمَنُ أَنْ تَستَحْلِيَ طَرِيقَهُ فَتَهْلَكَ مَعَهُ"

        « Mais si vous voyez quelqu'un faire tout son possible dans l'adoration, s'abstenir de ce bas monde, être régulier dans l'adoration et qui suit ses passions, ne vous asseyez pas avec lui, ni n'écoutez ses paroles, ni ne l'accompagnez sur la route, car rien ne garantit que vous ne vous habituiez à sa voie et soyez détruits avec lui. »


        Cheikh Sâlih b. Fawzân al-Fawzân حفظه الله dit :

        « - Sa parole : "Mais si vous voyez quelqu'un faire tout son possible dans l'adoration, s'abstenir de ce bas monde, être régulier dans l'adoration et qui suit ses passions, ne vous asseyez pas avec lui, ni n'écoutez ses paroles..."

        Ne soyez pas trompés par l'innovateur qui fait preuve de dévotion, adoration, ascèse, abstinence et qui accomplit la prière de nuit, tant qu'il s'agit d'un adepte des désirs et de l'innovation. Ne soyez donc pas laxistes à son égard. Tenez-vous bien à l'écart de lui. Comme l'on dit certains des pieux prédécesseurs :

        "اقتصَاد فِي سُنَّةٍ خَيْرٌ مِنِ اجْتِهَادٍ فِي بِدْعَةٍ"

        « Faire peu, mais dans la Sunna, est meilleur que faire beaucoup dans l'innovation. »

        [D'après 'Abd Allâh b. Mas'ûd رضي الله عنه - rapporté par At-Tabarâni dans Al-Mu'jam al-Kabîr / Muhammad b. Nasr dans Kitâb As-Sunnah / Ibn Battah dans Al-Ibânah]


        - Sa parole : "... ni ne l'accompagnez sur la route..."

        Ceci est lié à la mise en garde contre le fait de les accompagner et de s'asseoir avec eux, comme mentionné auparavant, et le Messager صلى الله عليه وسلم a mis en garde contre cela. Il a dit : "prenez garde aux choses inventées."

        Le terme "إِيَّاكُمْ" (iyyâkum) signifie prenez garde.

        Il a dit : "les pires des affaires sont celles qui sont inventées."

        Ainsi, l'innovation est pire que le péché et l'innovateur est pire que le pécheur. Il est donc obligatoire de prêter attention à cette affaire. Car il vous influencera et vous impliquera dans l'innovation, surtout comme vous pensez du bien de lui du fait de la dévotion, de l'abstinence et de l'ascèse qu'il montre. C'est donc très dangereux. Tout comme l'exemple qu'a donné le Prophète صلى الله عليه وسلم du compagnon vertueux qui est semblable au vendeur de parfum qui soit vous en donne, soit vous lui en achetez ou vous sentez une bonne odeur tant que vous êtes avec lui. Même si vous n'obtenez rien de lui, que ce soit par cadeau ou par achat, vous aurez certainement l'odeur du parfum tout en restant assis avec lui. Quand au mauvais compagnon, il est comme le forgeron : soit il brûle vos habits soit vous recevez une mauvaise odeur de lui.

        Ceci s'applique au groupe du tabligh à propos de qui nombreux sont leurrées aujourd'hui du fait de ce qui apparaît d'eux comme dévotion et de pousser les pécheurs à se repentir - comme ils le prétendent - et de la forte influence qu'ils ont sur ceux qui les accompagnent. Cependant, ils font sortir le pécheur du péché pour le faire tomber dans l'innovation, et l'innovation est pire que le péché. Le pécheur des gens de la sunna est meilleur que l'adorateur des gens de l'innovation. Prenez bien note de cela. Je ne dis pas cela par aversion envers le bien qui est chez eux, s'il y en a, je le dis par aversion envers l'innovation, parce que l'innovation fait partir le bien.

        Les innovations présentes chez le groupe tabligh ont été mentionnées par ceux qui en ont fait partie et s'en sont repentis. De nombreux livres ont été écrits pour mettre en garde contre eux, exposant leurs innovations. Cheikh Muhammad b. Ibrahim donna la permission à certains d'entre eux de prêcher dans le Royaume alors que leurs affaires ne lui avaient pas été montrées. Mais lorsqu'elles lui furent montrées, il les réfuta sérieusement et profondément, comme cela se trouve dans son Majmu' al-Fatawa (1/227).

        Il leur donna la condition d'inviter au monothéisme, mais il ne remplirent pas cette condition.

        De même, Cheikh Ibn Baz fit au début leur éloge, parce que leur situation ne lui avait pas été montrée. Mais, lorsqu'elle lui fut montrée, il revint sur cela et dit : "Il n'est pas permis de sortir avec eux, sauf pour celui qui a comme intention de les inviter à la vérité et au monothéisme et de répliquer à la situation qui est la leur." C'est ce qu'il dit رحمه الله malgré le fait que l'adepte de l'innovation n'accepte pas le prêche qui lui est fait. Et il en est de même de l'adepte d'une fausse méthodologie : il ne reviendra pas de cette méthodologie pour laquelle il a prêté allégeance à ses machâyikh.


        - Sa parole : "... car rien ne garantit que vous ne vous habituiez à sa voie et soyez détruits avec lui."

        C'est ce qui découle de marcher avec lui, s'asseoir avec lui et de se satisfaire de sa situation : il vous affligera par son innovation et vous en serez satisfait et serez perdu avec lui, devenant un innovateur. Le danger des innovateurs est très grand et combien sont-ils nombreux de nos jours. Cependant, il est obligatoire de savoir ce qu'est l'innovation parce que d'après certaines personnes, tout est innovation. L'innovation a des règles. S'il est vérifié que ce à quoi il adhère est une innovation, ne vous asseyez pas avec lui, ni ne l'accompagnez. »


        Source : Charh As-Sunnah de l'imâm Al-Barbahâri / Charh Cheikh Al-Fawzân


        [Message de Rafiq Abu_Imrân al Maghrebi, originellement publié dans un autre sujet.]
        « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

        Commentaire


        • #5
          الرد على من يقول

          « لا يكونُ الهجرُ إلا إذا حصلَ نفعٌ »

          لفضيلة الشيخ أبي إبراهيم محمد بن مانع الآنسي حفظه الله تعالى



          Réfutation de celui qui dit :
          « Il ne doit pas y avoir de boycott à moins qu'il y ait un bénéfice »


          Tiré du livre : Al-Fawâkih al-Janniyah Min al-Athâr as-Salafiyyah, 2de éd. (1435), p. 113-114

          Du noble et vertueux Cheikh Abû Ibrâhîm Muhammad ibn Mâni’ al-'Ânasi (Hafidhahullâh)

          Traduit [en anglais] par : Abu Muhammad Younus ibn Muhammad as-Somali



          Le noble Cheikh – qu'Allah le préserve – a dit :

          « Réfutation de celui qui dit : “Il ne doit pas y avoir de boycott à moins qu'il y ait un bénéfice”

          Je dis : le bénéfice (du boycott) est présent de plusieurs points de vue :

          1) C'est suivre la Sunnah, car le Prophète a ordonné aux Compagnons de boycotter Ka’b ibn Mâlik et ses deux compagnons, qu'Allah soit satisfait d'eux, jusqu'à ce qu'Allah révéla leur repentance.

          2) Cela discipline la personne boycottée et l'aide à revenir à la vérité.

          3) C'est suivre les Salaf.

          4) C'est préserver la Sunnah et les gens de la Sunnah de ce dans quoi sont tombés ceux qui ont contredit la Sunnah.

          5) C'est une miséricorde pour le boycotté, afin que les gens ne sont pas trompés par lui faisant par cela augmenter ses péchés ; Allah Subĥânahu wa Ta'âlâ a dit (traduction approchée) :

          « Qu'ils portent donc, au Jour de la Résurrection, tous les fardeaux de leurs propres œuvres ainsi qu'une partie de fardeaux de ceux qu'ils égarent, sans le savoir; combien est mauvais [le fardeau] qu'ils portent ! » (Surah an-Naĥl 16 : 25)

          6) Cela permet de se démarquer des gens du faux et des passions, ceux qui ont dévié de la Sunnah. »


          Source : aloloomenglish.net
          « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

          Commentaire


          • #6
            Sujets liés (liens) :

            Doit-on écouter la Khutbah même si elle contient des innovations ?

            Saluer les innovateurs

            Doit-on accepter quand un innovateur nous invite à manger ? - Cheikh Muhammad al-Hakami

            Rendre visite à des proches innovateurs - Cheikh Yahya

            Distinctions à faire sur le fait de parler dans les masâjid des innovateurs

            Assister à la conférence d'un savant dans un masjid d'innovateurs
            « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

            Commentaire


            • #7
              L'Imâm Muqbil b. Hâdî al-Wâdi’i – qu'Allah lui fasse miséricorde – a dit :

              وإذا جاء حزبي إلى أخ في الله وقال: أريد أن أناقشك؟ فليقل له: ليس عندي وقت فأنت رجل فارغ.

              « Si un hizbi vient voir un frère en Allâh [salafi] et lui dit « je veux débattre avec toi », qu'il lui réponde : Je n'ai pas le temps car tu es une personne sans intérêt. »

              [Tuhfah al-mujîb, Ma nasîhah aux jeunes de ‘Aden, www.muqbel.net]
              « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

              Commentaire


              • #8
                Tenir compagnie aux gens du commun des gens de l'innovation
                Cheikh Sâlih al-Fawzân - qu'Allah le préserve -

                Question :

                Est-il permis de tenir compagnie au commun des gens d'entre les gens de l'innovation ?

                Réponse :

                Il n'y a pas de bien avec eux, ne tient compagnie ni aux gens du commun faisant partie d'eux, ni aux savants d'entre eux, sauf si tu leur clarifies l'innovation pour qu'ils la délaissent, oui.

                Audio

                Source : torontodawah.com
                « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

                Commentaire

                Chargement...
                X