Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Parler dans les mosquée de Ahl al-Bid’ah

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Parler dans les mosquée de Ahl al-Bid’ah

    Juste une petite information bénéfique concernant cette question, étant donné qu'il y a une confusion sur le sujet en plus de différentes fatwas qui sont utilisées pour justifier soit d'aller soit de ne pas aller dans ce genre de mosquées. Il s'agit donc d'un petit conseil et éclaircissement pour beaucoup.


    1. La base, c'est que l'on ne doit pas se mêler aux gens de l'innovation. Aller dans les mosquées des gens de l'innovation dans le seul but de se mêler à eux et de parler de façon générale n'est donc pas correct.

    2. Si on va les voir et que l'on répond au mal qu'ils font comme innovations et qu'on leur clarifie les questions du Tawhîd, du chirk, de la Sunnah et de la bid’ah, alors il n'y a pas un savant sans qu'il ait considéré cela louable. Mais c'est à la condition qu'il n'y ait pas de condition.

    3. Si on voit que le conseil leur a été profitable et continue de l'être et qu'il y a des changements qui ont lieu dans la ou les mosquée(s) vers la Sunnah, alors dans ce cas le prêcheur doit rester avec eux tant qu'il ne voit pas quelque chose de différent de cela. S'il voit par contre qu'il n'y a pas d'amélioration et que la condition des mosquées reste la même, et que le conseil ne leur profite pas, il doit alors partir, car rester en compagnie de ce genre de personnes rendrait son cœur malade et le ferait finalement entrer dans le rang des innovateurs.

    4. Dans tous les cas, les gens de la Sunnah doivent être distincts concernant leur da’wah, en particulier à notre époque où la vérité est presque absente. Et une fois qu'ils sont distincts, la da’wah pourra prendre vraiment son envol, car parler dans la mosquée des innovateurs renferme les maux suivants si la mosquée ne veut pas changer :
    1. Il se peut qu'un jour on vienne et qu'un autre jour ce soit un innovateur qui vienne, et c'est mélanger le vrai au faux.
    2. Certaines mosquées peuvent avoir comme plan de faire venir le prêcheur pour gagner en notoriété et non pour montrer aux gens la bonne voie.
    3. La personne peut penser qu'en parlant contre le faux les gens vont fuir, et ceci fait partie des tromperies du Chaytân. Elle comprime alors la vérité, pour les gens.
    Entre autres raisons qui font que c'est nuisible.

    Et Allâh est le plus savant.


    Auteur : Musa Millington

    Source : aloloomenglish.net

    (Abû Fajr a dit : Jazaakallahu khairan, c'est un point important.)
    Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 28-10-14, 17:58.
    « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]
Chargement...
X