Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Jugement du premier adhan du vendredi, et bayan qu'une personne qui tombe dans l'innovation n'est pas forcément un innovateur

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Jugement du premier adhan du vendredi, et bayan qu'une personne qui tombe dans l'innovation n'est pas forcément un innovateur

    بسم الله الرحمن الرحيم
    الحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله أما بعد

    Audio de paroles de savants (dont Sheykh Mouqbil, Sheykh al Albany, Sheykh Yahya (حفظهم الله) en réponse à ce sujet, en réponse à ce que les gens des passions (tels que les Barmaky et ceux qui le suivent) ont imputés injustement à Sheykh Yahya !

    https://app.box.com/s/lezplwuez1ymsj51mros
    Sheykh al Albany y cite un hadith de Sa-ib ibn Yazid rapporté par al Boukhary dans son Sahih :
    L'appel à la prière à l'époque du prophète , à l'époque de abou Bakr et à l'époque de 'Omar, était un seul adhan.

    (Je n'ai pas trouvé la référence de ce hadith cité, seulement sous d'autres versions)
    Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 02-08-16, 20:37.

  • #2


    J'avais encore un très gros doute sur l'adhân de 'Othmân, sur le faite que Shaykh Ibn Bâz ou Shaykh Fawzân et d'autre, ne parlais pas du 2ème adhân en mal. Mais Al-Hamdoulillah, j'ai pu encore relire ce sujet tranquillement et je remercie les frères pour leur site internet dammaj-fr.com. Qu'Allah les récompenses!!!
    Tu devrais parcourir aussi le site internet fait par les frères francophones de Dammaj, il est très fructueux, Allahouma Barik!

    Voici ce que j'ai trouvé dans le Sahîh al boukhari et le site Dammaj-fr.com:


    Sahîh Al-Boukhâri [hadith n° 912-913] As-Sâ'ib Ibn yazîd رضي الله عنه a dit:
    "Le premier adhân, le jour du vendredi se faisait au temps du Prophète صلى الله عليه و سلم, dès que l'imam s'était assis sur le minbar. il en fut de même sous les califats d'Abû Bakr et de 'Umar رضي الله عنهما. Mais, sous le califat de 'Othmân رضي الله عنه, comme le chiffre de la popultion s'était accru, il ajouta un deuxième adhân à Az-Zawrâ'."
    (D'après Al-Boukhâri, Az-Zawrâ' était un endroit du marché de la ville de Médine.)


    Voici certains parmi les salafs et gens de science ayant jugé le premier adhân apporté par ‘Othmân رضي الله عنه comme étant une innovation :


    Ibn ‘Omarرضي الله عنه a dit: « Le premier adhân du vendredi est une innovation ! Et toute innovation est égarement en dépit de ce qu’y voient les gens comme bien ». Rapporté par Ibn Abi Shaybah (المصنف 2/140).

    Al Hassan al Basryرحمه الله a dit:
    « Le premier adhân du vendredi est celui qui a lieu lors de la sortie de l’imam lorsqu’il s’assoit sur le minbar. Quant à celui qui est avant, il est une chose nouvelle ». Rapporté par Ibn Abi Shaybah (المصنف2/140).

    Al Zouhryرحمه الله a dit:
    « Le premier à avoir innové le premier adhân est ’Othmân pour appeler les gens des lieux de commerce ». Rapporté par Ibn Abi Shaybah (المصنف2/140).

    ‘Atâ Ibn Abi Rabâhرحمه اللهa dit:
    « L’adhân n’avait lieu que lorsque l’imam montait sur le minbar et cela lorsque tout négoce devenait illicite. Mais l’adhân que l’on entend aujourd’hui avant la sortie de l’imam et lorsqu’il s’assoit, ceci est une chose nulle ». Rapporté par ‘AbdelRazzâq المصنف v.3/p.205).

    Sofyân al Thawryرحمه الله a dit:
    « Il n’y avait qu’un seul adhân à l’époque du messager d’Allah, d’Abou Bakr et de ‘Omar. L’adhân qui fut rajouté est une chose nouvelle ». Rapporté Ibn Rajab الفتح v.8/p.219.

    L’imam al ٍShâfi’yرحمه اللهa dit: « L’imam al Boukhâry a dit : ‘Atâ rejetait le fait que ce soit ‘Othmân qui fut le premier à faire le premier adhân et disait que ce fut Mo’âwiyah le premier. Qui que ce soit, la chose qui nous est préférable est celle qui eu lieu à l’époque du messager d’Allah ». Rapporté dans الأم v.1/p.173.

    Ibn Rajabرحمه اللهa dit: « Celui qui prétend que le premier adhân qui se faisait avant la sortie de l’imam était celui de l’époque du prophète, d’Abou Bakr et de ‘Omar, aura fauté et aura menti sur le hadîth. Il y a unanimité des savants sur cela ». Rapporté فتح الباري v.8/p912.

    Sheikh Moqbilرحمه الله fut interrogé sur le premier adhân du Vendredi, il conclut sa réponse en disant: « Il a été su que cela ne fait partit de la sounnah. Il ne faut pas que le mouslim le fasse. Il ne s’agit que d’un ijtihâd de ‘Othmân qui peut être correct ou non. Le prophèteصلى الله عليه و سلم a dit: « Attachez-vous à ma sounnah ainsi qu’à celles des kalifes droits bien guidés et mordez-y avec les molaires. Et prenez garde aux choses nouvelles car toute nouveauté (en religion) est une innovation et toute innovation est égarement ! » Il dit صلى الله عليه و سلم même: « Allah a recouvert d’un voile le repentir de celui qui commet une innovation jusqu’à ce qu’il l’a délaisse. » Rapporté par atTabarâny et autre ». إجابة على أهم السائل p.414 à 416.

    L’imâm al Albâny رحمه الله dit dans الضعيفة sous le hadîth n°1003 à propos du hadîth de al‘Irbâdh Ibn Sâriyah sur le suivi des qalifes bien guidés et un autre hadîth disant: « Suivez les deux d’après moi. Abou Bakr et ‘Omar… Le shaykh رحمه اللهdit: « Ces hadîths n’appellent pas à suivre un des qalifes bien guidés dans l’absolu, si celui-ci contredit la sounnah par ijtihâd. Involontairement, bien entendu. Par exemple il a été authentifié de ‘Omar qu’il ait interdit de faire le tayamum puis de faire salât pour celui qui ne trouve pas d’eau. Que ‘Othmân ai accompli la salât de quatre rak’ahs à Mina alors que la sounnah certifiée est de la raccourcir. Pas de doute pour une personne raisonnée qu’il ne faut pas les suivre dans de tels cas, qui s’opposent à la sounnah… »
    Dernière modification par Rafiq Abu_Imrân al Maghrebi, 24-11-13, 19:53.
    sigpic

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par Rafiq Abu_Imrân al Djazaïri Voir le message
      Tu devrais parcourir aussi le site internet fait par les frères francophones de Dammaj, il est très fructueux, Allahouma Barik!

      Voici ce que j'ai trouvé dans le Sahîh al boukhari et le site Dammaj-fr.com: [/FONT]

      Sahîh Al-Boukhâri [hadith n° 912-913] As-Sâ'ib Ibn yazîd رضي الله عنه a dit:
      "Le premier adhân, le jour du vendredi se faisait au temps du Prophète صلى الله عليه و سلم, dès que l'imam s'était assis sur le minbar. il en fut de même sous les califats d'Abû Bakr et de 'Umar رضي الله عنهما. Mais, sous le califat de 'Othmân رضي الله عنه, comme le chiffre de la popultion s'était accru, il ajouta un deuxième adhân à Az-Zawrâ'."
      (D'après Al-Boukhâri, Az-Zawrâ' était un endroit du marché de la ville de Médine.)


      En fait j'ai bien trouver plusieurs Ahadith rapporté par Sa-ib ibn Yazid dans le Sahih de Boukhary, lakin pas sous le lafdh qu'a cité le Sheykh al Albany dans l'audio dont j'avais posté.

      Sheykh al Albany y cite un hadith de Sa-ib ibn Yazid rapporté par al Boukhary dans son Sahih:
      L'appel à la prière à l'époque du prophète , et à l'époque de abou Bakr et à l'époque de 'Omar, était un seul adhan.

      (Je n'ai pas trouver la référence de ce hadith cité, seulement sous d'autres versions)

      كان الأذان في عهد النبي و عهد أبي بكر و عهد عمر أذانا واحدا


      C'est juste cela que je voulais signifié, et si quelqu'un entre nous à la référence sous ce lafdh qu'il la post , jazahouLLahou kheyran, wa anta kadhalik aba 'Imran!

      Commentaire


      • #4
        Salamalikoum,

        c'est à dire pour simplifier qu'au Bled quand ils font 3 4 adhan c'est bid3a et ils faut en faire que une seule ?
        LE TERRORISME N'EST PAS LA SALAFIYA ; CE SONT DES ACTES DE KHAWARIDJS SORTANTS DE L'ISLAM ET DE TAKFIRIS

        Commentaire


        • #5
          السلام عليكم

          J'ai entendu chaykh Al Fawzan être interrogé sur le deuxième Adhân, il répondit juste par le hadîth du suivi de la sounna du prophète et des califes bien guidés sans ajouter autre chose.

          Mais comme avait dit chaykh Muqbil ::, le suivi de la sounna des compagnons est totalement ce sur quoi la sounna du prophète est en accord. (j'avais lu cette parole de chaykh :: sur al oloom, je vais essayer de la retrouver mais elle date quand même إن شا ء الله)

          Commentaire


          • #6
            Assalam 3alayk
            J'ai retrouvé ceci sur un site francophone (Islam Nancy) Ps: je ne connais pas ce site


            Question :

            Est-ce que chaque personne qui commet une innovation est un innovateur ?

            Et quelle est la règle à ce sujet ?

            Réponse :

            Nous avons parlé plus d’une fois sur ce sujet, et en vérité nous sommes ennuyé de parler de ça.

            La règle est que l’innovateur est un innovateur !

            Est-ce que cela est suffisant ? Non, cela ne suffit pas.

            En effet, ce que je veux démontrer, c’est qu’une personne qui commet des innovations, comme la célébration de la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم, la célébration du 27è de Rajab, la célébration de la nouvelle année hégirienne, la célébration de la 15è nuit du mois de cha’bân, ou encore le rassemblement des soufis dans les mosquées pour danser, celui-là est qualifié d’innovateur.

            Par contre, un Sûnni qui commet une innovation, tu dis que son acte est une innovation, sans pour autant affirmer que c’est un innovateur, comme c’est le cas de ‘Othman رضي الله عنه concernant le premier adhan du Vendredi.

            ‘AbdAllah Ibn ‘Omar رضي الله عنه l’a qualifié d’innovation, c’est-à-dire le premier adhan, cependant personne ne prétend que ‘Othman رضي الله عنه est un innovateur.

            J’ai une question, qui veut y répondre ? Abû ‘AbdRrahman ( cad Yahya Al Hajjouri ), si une personne dit :

            » Vous prétendez que l’acte de ‘Othman ne fait pas pas parti de la Sunna !!! Alors que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Suivez ma Sunna, et la Sunna des Califes bien guidés, accrochez vous-y avec vos molaires », comment peut-on répondre à cela ?

            Shaykh Yahya Al-hajjouri حفظه الله répond :

            La réponse est que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « la Sunna des Califes bien guidés », donc il صلى الله عليه وسلم n’a pas dit : « la Sunna d’un parmi eux ».

            Shaykh Moqbil رحمه الله :

            Effectivement.

            Shaykh Yahya Al-hajjouri حفظه الله dit :

            A partir de là, d’après sa parole « la Sunna des Califes bien guidés », si nous prenons la parole de l’un d’entre eux seulement, nous n’avons pas suivi leur Sunna ( à tous les Califes ).

            Shaykh Moqbil رحمه الله :

            Effectivement.

            Shaykh Yahya Al-hajjouri حفظه الله dit :

            Je pense qu’Ibn Hazm a dit concernant ce hadith : » Si nous prenons la parole de l’un d’entre eux, et délaissons la parole d’un autre ( Calife ) dans un sujet quelconque, c’est-à-dire nous nous sommes trompés…mais nous suivons leurs paroles que si elles concordent avec les preuves ( Qorân et sunna ) « .

            Shaykh Moqbil رحمه الله :

            Tu as correctement répondu, qu’ALLAH te Récompense.

            Shaykh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i رحمه الله www.muqbel.net et www.muqbl.com

            Shaykh Yahya Al-Hajjouri حفظه الله www.sh-yahia.net

            Traduit par Mounîr Aboû 'Abd Ar Rahmân Al Maghribî حفظه الله

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par Mahdi abou muhammad al jazairy Voir le message
              السلام عليكم
              J'ai entendu chaykh Al Fawzan être interrogé sur le deuxième Adhân, il répondit juste par le hadîth du suivi de la sounna du prophète et des califes bien guidés sans ajouter autre chose.

              Mais comme avait dit chaykh Muqbil , le suivi de la sounna des compagnons est totalement ce sur quoi la sounna du prophète est en accord. (j'avais lu cette parole de chaykh sur al oloom, je vais essayer de la retrouver mais elle date quand même إن شا ء الله)

              Oui , en effet on en avait parlé sur un autre post , de la parole de Sheykh al Fawzan , d'ailleurs un meftoun de birmingham collait çà , en tant que réfutation sur Sheykh Yahya ,ICI et ICI

              Envoyé par Mahdi abou muhammad al jazairy Voir le message

              Mais comme avait dit chaykh Muqbil , le suivi de la sounna des compagnons est totalement ce sur quoi la sounna du prophète est en accord. (j'avais lu cette parole de chaykh sur al oloom, je vais essayer de la retrouver mais elle date quand même إن شا ء الله)
              Effectivement je n'ai pas la retranscription mais pour l'audio je crois que c'est CET AUDIO :

              L'Imam al Wadi'i :: y interroge ses élèves dans l'assise:
              "si on vient à vous en argumentant de la sorte :
              "Vous dites ce qu'a introduit 'Outhman n'est pas une Sounnah , et le Messager d'Allah dit dit "Suivez ma Sounnah, et la Sounnah des califes orthodoxes et bien guidés...accrochez-y vous à l'aide de vos molaires" 1
              Alors que répondez-vous ?"


              (à 2min10 de l'audio) On entend Sheykh Yahya bnou 'Ali al HAJOURY répondre,
              en expliquant que dans ce hadith (rapporté par al'Irbad bnou Sariyyah )1 ,le Prophète a parlé de la "Sounnah des Califes ", c'est à dire dans leur ensemble, et non pas de la sounnah de l'un d'entre eux, si bien que si l'un des califes vient contredire la preuve alors on se tient à la preuve...
              ET SHEYKH MOUQBIL :: de répondre à Sheykh Yahya : tu as répondu JAAZAKA ALLAHOU KHEYRAN !

              Le frère Rafiq :
              L’imâm al Albâny رحمه الله dit dans الضعيفة sous le hadîth n°1003 à propos du hadîth de al‘Irbâdh Ibn Sâriyah sur le suivi des qalifes bien guidés et un autre hadîth disant: « Suivez les deux d’après moi. Abou Bakr et ‘Omar… Le shaykh رحمه اللهdit: « Ces hadîths n’appellent pas à suivre un des qalifes bien guidés dans l’absolu, si celui-ci contredit la sounnah par ijtihâd. Involontairement, bien entendu. Par exemple il a été authentifié de ‘Omar qu’il ait interdit de faire le tayamum puis de faire salât pour celui qui ne trouve pas d’eau. Que ‘Othmân ai accompli la salât de quatre rak’ahs à Mina alors que la sounnah certifiée est de la raccourcir. Pas de doute pour une personne raisonnée qu’il ne faut pas les suivre dans de tels cas, qui s’opposent à la sounnah… »
              1 : Le hadith rapporté par al'Irbad bnou Sâriyyah voir Sahih al Jami' (2549)

              Commentaire


              • #8
                Il avait même posté celà ici
                اعلم هديت أنّه جاء الخبر،،، عن النّبيّ المقتفى خير البشر
                بأنّ ذي الأمّة سوف تفترق،،، بضعا و سبعين اعتقادا و المحق
                ما كان في نهج النّبيّ المصطفى،،، و صحبه من غير زيغ و جفا
                العقيدة السّفارينية ١٩ـ٢١

                Commentaire


                • #9
                  na'am c'est bien ça ya abâ nafissa بارك الله فيك

                  Commentaire


                  • #10
                    Qualifier d'innovations certains actes de sahâbahsرضي الله عنهم .

                    Voilà des paroles de Cheikh al Islâm Ibn Taymiyah stipulant que d'autres imâms parmi les anciens ont eux-mêmes déjà qualifié certains actes de sahâbahs comme étant détestables et étant de l'innovation.
                    Il dit:
                    Quant au fait que l'homme se rende volontairement au masjid de sa contrée le jour de 'Arafâte pour y faire du dhikr ou des do'as, cela (paroles dont le sens ne m'est pas apparu) .sur lequel les savants ont divergé. Cela a été fait par Ibn 'Abbâs et 'Amr ibn Harîth parmi les sahâbahs ainsi qu'un groupe des gens de Basrâ et d'al Madînah, Ahmed l'autorisa également sans pour autant le recommander et c'est ce qui est connu de lui. Et un autre groupe virent cela comme détestable parmi les gens d'al Koûfah et d'al Madînah à l'instar d'Ibrahîm an Nakha'y, Abou Hanîfah et Mâlik et d'autres.
                    Ceux qui détestèrent cela dirent que c'est une bid'ah donc cela s'inclus dans la généralité du terme et du sens
                    (paroles liées à un paragraphe précédent du livre). Et ceux qui l'autorisèrent dirent : Ibn 'Abbâs l'a fait alors qu'il était sous le khalîfah de 'Aly Ibn Abî Tâlib sans que personne ne blâma cela car ce qui a été accompli (comme actes) au temps des Qalifes bien guidés n'est pas considéré comme étant une bid'ah Fin de paroles

                    فأما قصد الرجل مسجد بلده يوم عرفة للدعاء والذكر فهذا هو التعريف في الأمصار الذي اختلف العلماء فيه، ففعله ابن عباس، وعمرو بن حريث من الصحابة وطائفة من البصريين والمدنيين ورخص فيه أحمد،وإن كان مع ذلك لا يستحبه هذا هو المشهور عنه. وكرهه طائفة من الكوفيين والمدنيين: كإبراهيم النخعي وأبي حنيفة ومالك، وغيرهم.
                    ومن كرهه قال: هو من البدع، فيندرج في العموم لفظا ومعنى.
                    ومن رخص فيه قال: فعله ابن عباس بالبصرة حين كان خليفة لعلي بن أبي طالب رضي الله عنهما، ولم ينكر عليه، وما يفعل في عهد الخلفاء الراشدين من غير إنكار لا يكون بدعة...انتهى
                    اقتضاء الصراط المستقيم 2/150







                    Commentaire


                    • #11

                      J'ai corrigé le titre du post car dire:
                      "toute personne qui tombe dans l'innovation n'est pas innovateur"
                      cette généralité n'est pas correcte tout comme le fait de dire:
                      "toute personne qui tombe dans l'innovation est innovateur"
                      mais ce qui est correct est de dire:
                      "toute personne qui tombe dans l'innovation n'est pas forcément innovateur"
                      أيوب أبو معاذ السلوفيني الفرنسي
                      ____الشبكة العلمية السلفية_____

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Ayyub Abu Mu'adh Al Faransi Voir le message
                        J'ai corrigé le titre du post
                        In châ'Allâh comme ça le titre sera compris de tous, mais la phrase "toute personne qui tombe dans l'innovation n'est pas un innovateur" est correcte et c'est comme ça qu'on dit, elle veut dire : "Ceux qui tombent dans l'innovation ne sont pas tous innovateurs."

                        C'est juste que beaucoup d'erreurs de français et de formulations bizarres se sont propagées comme "ce n'est pas toute personne qui..." (cette formulation est correcte grammaticalement mais le sens n'est pas exactement le même, il y a une mise en valeur en plus, et c'est juste pas comme ça qu'on dit).

                        Edit : si on ajoute "forcément", il faut rechanger le titre en : "une personne qui tombe dans l'innovation n'est pas forcément un innovateur", là c'est correct.
                        « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

                        Commentaire


                        • #13
                          Au sujet de la phrase incomprise
                          فأما قصد الرجل مسجد بلده يوم عرفة للدعاء والذكر فهذا هو التعريف في الأمصار
                          Un frère-جزاه الله خيرا- nous a apporté la fâidah du livre ( الموسوعة الفقهية الكويتية ‏‏)
                          أَوَّلاً: التَّعْرِيفُ فِي الأَْمْصَارِ:
                          - هُوَ قَصْدُ الرَّجُل مَسْجِدَ بَلَدِهِ يَوْمَ عَرَفَةَ، لِلدُّعَاءِ وَالذِّكْرِ، فَهَذَا هُوَ التَّعْرِيفُ
                          Le mot "ta'rîf" ici est d'une terminologie spécifique qui consiste à définir cet acte précis qui est de se rendre au masjid de sa contrée le jour de 'Arafâte pour y faire du dhikr et des do'as en cette occasion.

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Ayyub Abu Mu'adh Al Faransi Voir le message
                            Envoyé par Ayyub Abu Mu'adh Al Faransi Voir le message
                            J'ai corrigé le titre du post car dire:
                            "toute personne qui tombe dans l'innovation n'est pas innovateur"
                            cette généralité n'est pas correcte tout comme le fait de dire:
                            "toute personne qui tombe dans l'innovation est innovateur"
                            mais ce qui est correct est de dire:
                            "toute personne qui tombe dans l'innovation n'est pas forcément innovateur"
                            بارك الله فيك
                            Ceci est plus clair, et enlève l'équivoque !

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X