Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La division de la communauté de l'Islam confirme les Textes

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La division de la communauté de l'Islam confirme les Textes

    Un argument des athées pour rejeter l'Islam est le suivant :

    « Chez les musulmans il y a plusieurs interprétations différentes des Textes et plusieurs conceptions du dieu créateur ! Comment et pourquoi vouloir convaincre des athées de suivre le Coran alors que les musulmans eux-mêmes n'arrivent pas à se mettre d'accord ? Ils s'entretuent même (chiites et sunnites) ! Pourquoi les musulmans n'arrivent pas à se mettre d'accord sur ce que veut Dieu alors que le Cor'an est censé être Sa parole et montrer le chemin à suivre pour les hommes ? »

    Réponse

    La réponse est pourtant évidente. Car si quelqu'un d'intelligent étudie l'Islam honnêtement, il verra que l'Islam et ce que veut Allah est très clair, il n'y a d'ailleurs aucune divergence fondamentale entre les mouslims normaux (orthodoxes). Tous les mouslims, y compris les hérétiques, sont même unanimes sur un certain nombre de points car ce sont des points qui, si on n'y adhère pas, font sortir de l'Islâm.

    Pourquoi alors les mouslims divergent-ils et qu'il y a des hérétiques et plusieurs sectes ? Tout simplement à cause de la nature humaine : parce que beaucoup de mouslims n'apprennent pas l'Islam et sont ignorants, beaucoup aussi sont manipulés par des menteurs, et beaucoup également n'acceptent pas la vérité entièrement : ils rejettent une partie de l'Islam, comme les terroristes, les soufis, les acharites, les tablighis et autres sectes. Les hérétiques n'aiment pas la vérité et n'en veulent pas. Voilà quelques raisons.

    Ajoutons que l'apparition de ce genre de personnes ainsi que la division de la communauté en de nombreuses sectes furent prophétisés par notre Prophète Mouhammad صلى الله عليه وسلم qui nous mit en garde contre elles et contre leur méthode de manipulation (*). Il prophétisa même l'apparition de sectes précises et les décrivit, comme celle des Khawârij (terroristes actuellement) avec sa résurgence répétée au cours des siècles.

    Mais il prophétisa aussi qu'il resterait toujours jusqu'à la fin des temps un groupe de mouslims sur la bonne voie, et effectivement un tel groupe a toujours existé, suivant la même voie depuis le début, celle du Prophète صلى الله عليه وسلم et de ses Compagnons. À notre époque, on appelle surtout ces mouslims orthodoxes « salafis », mais ils n'ont rien à voir avec ceux que les médias mécréants appellent mensongèrement « salafistes » dans le but de créer un amalgame entre hérétiques criminels et leur contraire, les mouslims sur la voie droite.

    Concernant les chiites qui combattent les mouslims, ces chiites, les duodécimains (iraniens, houthis au Yémen...), ne sont pas mouslims même s'ils prétendent l'être et même si les médias occidentaux participent à la mascarade et prétendent qu'ils le sont. Leur doctrine est plus éloignée de l'Islam que celle des juifs et des chrétiens, ils sont polythéistes et leur religion est apparue bien après la mort du Prophète صلى الله عليه وسلم. Il est donc normal qu'ils combattent l'Islam.

    (*) Exposée au verset 7 de la sourate 3 - La Famille de ‘Imrân. Voir l'exégèse de Ibn Kathîr de ce verset pour plus d'explications sur la bonne et la mauvaise façon d'interpréter le Cor'an.
    « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]
Chargement...
X