Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Exégèse de la parole d'Allah : Le pèlerinage a lieu dans des mois connus.

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Exégèse de la parole d'Allah : Le pèlerinage a lieu dans des mois connus.




    Exégèse de la parole d'Allah : Le pèlerinage a lieu dans des mois connus.

    Question:


    Nous demandons à votre excellence le sens de la parole d'Allah qui dit : Le pèlerinage a lieu dans des mois connus. jusqu'à la fin du verset, qu'Allah vous rétribue par le bien.

    Réponse:


    Allah dit : Le pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l’on se décide de l’accomplir, alors point de rapport sexuel, point de perversité, point de dispute pendant le pèlerinage. Et le bien que vous faites, Allah le sait. Et prenez vos provisions; mais vraiment la meilleure provision est la piété. Et redoutez-Moi, ô doués d’intelligence!

    Le sens du verset : est que le Hadj (grand pèlerinage) s'effectue au cours de quelques mois bien définis et connus, qui sont Chawwâl, Dhoul-Qî`da et les dix premiers jours du mois de Dhoul-Hidja, tel est le sens voulu par ce verset, et Il les a nommés par des mois, parce que la règle chez les Arabes consiste à appeler les deux mois par le pluriel si on leur ajoute quelques jours du troisième mois.

    Et Sa parole qui dit : Si l'on se décide de l'accomplir, veut dire que quiconque a l'intention d'entreprendre le Hadj et qui entre en état de sacralisation (Ihrâm) dans ce but, il lui sera interdit d'avoir des rapports charnels avec sa femme, de même il ne doit ni prononcer des paroles ni faire des gestes qui mènent à ces rapports, il lui sera interdit de commettre des perversités, c'est-à-dire des péchés, tous les péchés tels que l'ingratitude envers les parents, la rupture des liens de parenté, la consommation de l'usure, l'usurpation des biens des orphelins, la médisance et la calomnie et ainsi de suite et il sera aussi interdit d'entrer en dispute pendant le pèlerinage.

    La dispute ici veut dire : la controverse et la querelle sans en avoir le droit. Il n'est donc pas permis pour la personne en état d'Ihrâm de se disputer et de se quereller sans avoir le droit; et même s'il a un droit à réclamer, il ne faut pas se disputer pour l'imposer mais plutôt l'exposer au moyen de la sagesse et de la bonne parole. Si jamais la discussion se prolonge il doit se retirer de cette discussion. Nous devons exposer ce qu'on a de droit, par la sagesse, la bonne exhortation et la discussion de la meilleure des façons, et ceci n'est pas interdit mais au contraire, il est ordonné dans la parole d'Allah : Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c'est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s'égare de Son sentier et c'est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. jusqu'à la fin du verset.

    Source: Fatwas d'Ibn Bâz
Chargement...
X