Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Acheter en versements avec ou sans tiers pour payer

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Acheter en versements avec ou sans tiers pour payer

    Acheter une voiture en versements

    Question :

    Comment est-il jugé d'acheter une voiture en versements à un prix plus élevé que celui de l'achat normal [en argent comptant] ? Est-ce considéré comme du ribâ ?

    Réponse :

    Ce genre de transaction est appelé Taqsît ou versements. C'est permis même si le prix avec versements est plus élevé que le prix sans versement, suivant la fatwa du Comité permanent :

    Q : Comment est-il jugé de vendre une voiture pour 10 000 si elle est payée comptant ou 12 000 si c'est en versements, comme c'est le cas aujourd'hui dans les expositions de voitures ?

    R : Si une personne vend une voiture ou autre chose à quelqu'un d'autre en retour de 10 000 riyals en argent comptant ou 12 000 riyals en versements et qu'ils se quittent sans avoir choisi une de ces deux options, la vente est invalide car son état [NDT : cela veut probablement dire ses conditions] n'a pas été déterminé.

    Les savants ont cité l'interdiction par le Prophète de faire deux transactions en un marché pour cet effet. Le hadith a été rapporté par Ahmad, an-Nasâ'i et at-Tirmidhi. At-Tirmidhi considérait ce hadith authentique.

    Si le vendeur et l'acheteur se mettent d'accord sur le moyen de paiement - argent comptant ou versements - au moment de la signature du contrat et avant de se séparer, alors la vente est valide.

    Fin de la fatwa du Comité permanent. Voir la fatwa ici (en anglais) : http://www.alifta.net

    C'est permis si le contrat est entre le propriétaire du magasin et le client et n'implique pas un tiers, personne ou banque, finançant.

    L'implication d'un tiers, c'est par exemple ceci :

    1. Une personne dit « je vais acheter pour toi la voiture au magasin, et toi tu me paies en versements ». Ça c'est du ribâ, suivant une fatwa donnée il y a longtemps par notre Cheikh Abû Bilâl lors de notre cours, et c'est aussi une fatwa de Cheikh al-Uthaymîn (Liqâ al-Bâb al-Maftûh (12/37).

    2. S'il y a une banque qui finance similairement à la personne de l'exemple ci-dessus, c'est aussi du ribâ. Cela peut arriver quand un client va au magasin acheter la voiture en versements et que le propriétaire du magasin ou un employé du magasin lui donne un papier à signer qui est un accord entre le client et la banque. C'est du ribâ. J'ai interrogé notre Cheikh Abû Bilâl sur cela et il a dit que c'est du ribâ.

    Si aucun tiers n'intervient et que l'accord a lieu entre le client et le propriétaire du magasin, le client doit regarder les conditions liées au délai de paiement en versements. Il ne doit y avoir aucune augmentation du nombre de versements ou de la taille des versements en cas de retard de paiement de la part du client. Car l'augmentation en taille ou en nombre des versements est du ribâ. J'ai demandé à notre Cheikh Abû Bilâl concernant cela aussi.

    Compilé par : ‘Abd un-Nûr al-Hindi

    Source : qandabenefits.com

    NDT : Je ne sais pas si l'interdiction de passer par un tiers vaut dans tous les cas ou si c'est seulement quand il y a des frais supplémentaires quand c'est en versements.
    « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]
Chargement...
X