Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Doit-on écouter la Khutbah même si elle contient des innovations ?

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Doit-on écouter la Khutbah même si elle contient des innovations ?

    Question :

    Est-ce pour nous une obligation/un pilier (rukun)/une condition nécessaire (chart) d'écouter la khutbah (même si elle contient des innovations et de faux hadiths) ?

    Réponse :

    La bid’ah est de deux types :

    1) La bid’ah qui fait de la personne un mécréant. Si le khatîb fait ou parle de ce genre de bid’ah, il ne t'est alors pas permis d'assister à sa Khutbah et à sa prière car elle sera invalide (bâtil). La raison en est que tu écouterais, et prierais derrière un Zindîq (apostat).

    2) La bid’ah qui ne fait pas sortir la personne de l'Islâm. Si le khatîb fait ou parle de ce genre de bid’ah, il faut alors que tu saches ce qui suit :

    Si le khatîb parle de sujets généraux qui ne sont pas contraires à notre ‘Aqîdah et notre Manhaj comme les choses communes (comme le fait de craindre Allah vis-à-vis de la Dunya et autres), alors il n'y a pas de mal à l'écouter [mais] seulement durant sa khutbah.

    Mais s'il parle de sa bid’ah et de choses qui ne te profitent pas mais ne te font que davantage de mal, alors il ne t'est pas permis de l'écouter. Tu dois t'occuper à la place en faisant le Tasbîh, l'Istighfâr, du Dhikr et autres choses qui te profitent sans ouvrir aucune porte de Fitnah. La preuve de cela est dans la Parole d'Allâh :

    وَإِذَا رَأَيْتَ الَّذِينَ يَخُوضُونَ فِي آيَاتِنَا فَأَعْرِضْ عَنْهُمْ حَتَّى يَخُوضُوا فِي حَدِيثٍ غَيْرِه ِِ ۚ وَإِمَّا يُنسِيَنَّكَ الشَّيْطَانُ فَلاَ تَقْعُدْ بَعْدَ الذِّكْرَى مَعَ الْقَوْمِ الظَّالِمِينَ

    « Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos versets, éloigne-toi d'eux jusqu'à ce qu'ils entament une autre discussion. Et si le Diable te fait oublier, alors, dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes. »
    [Qor'ân, Al-'An’âm 6:68]

    Et le Hadith de ‘Â'icha disant que le Messager d'Allah ('alayhissalam) a dit après avoir réciter le verset 7 de la sourate 'Âl ‘Imrân (traduction approximative de sa parole) :

    « Si tu vois ceux qui en suivent ce qui n'est pas complètement clair, ce sont ceux qu'Allah a désignés [comme ayant une déviation] alors prend garde à eux. »

    Nous devons donc prendre garde à ce que disent les gens de l'innovation même lors du sermon (khutbah) de l'un d'eux.


    Ces points sont les Fatawa (jugements) de beaucoup de Salaf et de Khalaf, comme al-A’mach, Sufyân ath-Thawri, Malik et d'autres.

    Il y a un athar d'al-A’mach qui a assisté à la Khutbah du vendredi d'un innovateur qui était le khatîb. Al-A’mach s'est alors mis à s'épiler les aisselles et a continué jusqu'à ce que la Khutbah se termine. Après la Khutbah, le khatîb innovateur a demandé à al-A’mach pourquoi est-ce qu'il n'avait pas honte de faire cela pendant la Khutbah. Al-A’mach a répondu : « Tais-toi ! Tu pratiques et propage la bid’ah tandis que je pratique la Sunnah (en me rasant les aisselles). »

    De plus, dans une telle situation, il incombe à la communauté des gens de la Sunnah de mettre en place une mosquée pour eux avec un khatîb Salafi ou bien de trouver une autre mosquée pour les gens de la Sunnah car ils ne peuvent pas continuer dans cette situation.


    ________________________

    D'après la retranscription de Abu ‘Abdillâh Muhammad Rifkhan d'une réponse donnée par Ahmad Banajah.

    Source : http://thedawah.com/en/1019



    On ne doit pas délaisser la prière du vendredi ou les prières obligatoires quotidiennes en groupe juste parce que l'imam est un innovateur :

    L'éminent savant Cheikh ‘Abd Al-‘Azîz Ibn Bâz – qu'Allah lui fasse miséricorde – a dit :

    « Si le fait que des personnes délaissent la prière derrière lui (un imâm qui fait ouvertement des innovations ou est ouvertement indécent) et prient derrière un autre mène à ce que l'imâm se repente ou bien soit exclu, ou les gens s'abstiennent des péchés de ce genre, alors une telle personne, si on délaisse la prière derrière lui, il y a là-dedans un profit et les prieurs ne manquent ni la prière du vendredi ni la prière en groupe (car ils la font derrière un autre).

    Mais si délaisser la prière (derrière l'imam) conduit à renoncer à la prière du vendredi ou à la prière en groupe, alors ne délaisse la prière derrière [lui] qu'un innovateur, en opposition avec les Compagnons – Allah est satisfait d'eux –. »

    [Majmû’ al-Fatawa (4/303)]


    Mais comme on l'a vu, s'il parle d'innovation ou de perversités, on n'écoute pas, on peut faire du dhikr à la place.

    Le noble Cheikh Yahya al-Hajûri, après avoir cité quelques paroles des gens du savoir sur ce que signifie de « tenir des propos futiles » pendant le sermon du vendredi, a dit – qu'Allah le préserve – :

    « Et tout ce qui fait partie de [ce genre] de propos qui consiste en une déviation de ce qui est correct et comporte du faux ou ce qui est similaire, il ne convient pas que cela (ce genre de propos) soit écouté lors du sermon du vendredi ou autre, d'après les preuves que nous avons mentionnés précédemment et les paroles de certains des Salaf sur cela.

    Et si quelqu'un est éprouvé un jour par ce genre de khatîb (la personne délivrant le sermon du vendredi), qu'il s'occupe en faisant le rappel d'Allâh et se détourne avec son cœur et son ouïe du discours futile autant que possible.

    Car certainement, la nuisance dans le fait d'écouter le faux est plus grande que le bénéfice qu'il y a à rester silencieux, surtout face à ce type de (fausses) paroles. Car même s'il n'obtient pas la récompense pour la prière du vendredi, qu'il soit à l'abri d'écouter le péché est considéré comme un gain (pour lui). Et peut-être qu'Allâh le récompensera pour sa détestation du mal avec son cœur et sa haine du faux et des gens du faux. »

    Le Cheikh donna ensuite des exemples du type de faussetés desquelles la personne devrait détourner son attention, comme : ceux qui appellent aux innovations ou aux actes de péché et d'indécence.

    Et c'est auprès d'Allah que l'on recherche l'aide.

    Source des fatwas : Abu ‘Atiyah Mahmood bin Muhammad sur aloloomenglish.net
    « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

  • #2
    Supplément à venir sur le sujet incha Allah de sheikh Ibn Hizam.

    Commentaire


    • #3
      a salamo alikom baraka allaho fikom pour ce poste.
      Je voulais savoir ahmad Banajah c'est un étudiant de dammaj?

      Commentaire


      • #4
        Sheikh Ibn Hizâm حفظه الله rapporte dans son étude de boulough al Marâm :

        Si le khatîb (sermonneur) parle de bid’ah ou de fusûq (perversité).
        Ibn Rajab رحمه الله dit dans الفتح p 503 v 5) : « S’il parle de choses illicites comme la bid’ah ou l’insulte envers les salafs comme le faisaient Banû Ûmeyiah, hormis ‘Umar Ibn ‘Abdel’Azîz, alors un groupe (de gens de science) ont dit : Il assiste à la khutbah et il garde le silence. Avis rapporté de ‘Amr Ibn Murrah et Qatâdah. »
        Il dit (Ibn Rajab) : « La plupart (des gens de science) voient l’opposé de cela. Parmi eux, al Sha’by, Sa’îd Ibn Jubeyr , Abou Burdah ainsi que ‘Ata, al Nakh’y, al Zuhry, ‘Awrah, al Layth Ibn Sa’d et tel est l’avis authentique. Car Allah dit :
        وَإِذَا رَأَيْتَ الَّذِينَ يَخُوضُونَ فِي آَيَاتِنَا فَأَعْرِضْ عَنْهُمْ حَتَّى يَخُوضُوا فِي حَدِيثٍ غَيْرِهِ
        Si tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos versets, éloigne toi d’ux jusqu’à ce qu’ils entament une autre discussion. (Les bestiaux v68).

        Donc ce qui est illicite, il est illicite de l’écouter et de garder le silence pour l’entendre. Il est obligé de s’occuper (par autre chose). Comme l’écoute des chansons, des instruments de distractions et ce qui y ressemble. Et il se peut que l’avis de ‘Amr Ibn Murrah et de qatadah concernait les paroles permises et non illicites. » Fin de citation de Ibn Rajab…

        Sheikh Ibn Hizâm dit : Ce qu’a affirmé Ibn Rajab est l’avis véridique. Et tel est l’avis de notre sheikh Muqbilرحمه الله . Fin de citation.

        J’ajoute (Khalîl) que lors du cours sheikh Ibn Hizâm rapporta de sheikh Muqbil qu’il ait dit que si le khatîb parle (en bien) de la démocratie et autre, alors il ne faut pas l’écouter ni se préoccuper de sa khutbah, mais s’occuper à faire du dhikr…

        Commentaire


        • #5
          Assalamou aleykoum,

          Si on a un baladeur mp3 et ce qui y ressemble avec des écouteurs, peut on le mettre dans nos oreilles et écouter le Qur'an, dars ou autre (pas la musique ou ce qui lui ressemble bien sûr) ?

          Commentaire


          • #6
            BârakAllâhu fikum

            À propos de Ahmad ibn ‘Umar Banajah al-Hadhrami :

            http://aloloom.wordpress.com/2011/12...rlis-malaysia/

            Il est marqué que Sheykh Yahyâ al-Hajoûriy lui a dit de rester en Malaysie et d'y enseigner et prêcher. C'est le professeur principal du centre Dâr ul-Qur'an wal-Hadith de Perlis en Malaysie qui est une extension du markaz de Dammâj. Les cours sont apparemment gratuits et tous les âges sont les bienvenus pour venir étudier.
            Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 26-06-13, 19:40.
            « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy Voir le message
              BârakAllâhu fikum

              À propos de Ahmad ibn ‘Umar Banajah al-Hadhrami :

              http://aloloom.wordpress.com/2011/12...rlis-malaysia/

              Il est marqué que Sheykh Yahyâ al-Hajoûriy lui a dit de rester en Malaysie et d'y enseigner et prêcher. C'est le professeur principal du centre Dâr ul-Qur'an wal-Hadith de Perlis en Malaysie qui est une extension du markaz de Dammâj. Les cours sont apparemment gratuits et tous les âges sont les bienvenus pour venir étudier.
              جزاكم الله خيرا
              merci pour les liens frère 'Abderrahman Abu Ahmed el Firansiy.

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par Kande Abou Ibrahim al Mali Voir le message
                Assalamou aleykoum,

                Si on a un baladeur mp3 et ce qui y ressemble avec des écouteurs, peut on le mettre dans nos oreilles et écouter le Qur'an, dars ou autre (pas la musique ou ce qui lui ressemble bien sûr) ?
                Assalamou 'aleykoum, je remonte la question car elle est passé inaperçue.

                Commentaire


                • #9
                  akhy kande je pense que cela va te faire des problemes avec les gens de cette mosquee donc vaut mieux eviter ce genre de choses. faire du dzikr c'est le mieux comme faire l'istighfar par exemple.
                  l'imam al foudayl ibn iyad a dit:
                  " اتَّبِعْ طُرُقَ الْهُدَى وَلَا يَضُرُّكَ قِلَّةُ السَّالِكِينَ، وَإِيَّاكَ وَطُرُقَ الضَّلَالَةِ وَلَا تَغْتَرَّ بِكَثْرَةِ الْهَالِكِينَ "
                  suit les voies de la droiture et cela ne te nuira pas qu'il n'y ai que peu de gens qui les suivent. Et prends garde aux voies de l'égarement et ne soit pas influencé par le grand nombre de ceux qui périssent
                  .

                  Commentaire


                  • #10
                    En remuant les lèvres ou dans la tête? Car il remue les lèvres, cela ne rentre t'il pas dans la parole qui annule le joumou'a? Et s'il le fait dans sa tête, cela est t'il valable car il me semble que, l'on doit obligatoirement remuer les lèvres lors du dhikr, lecture de qoran, douaa...?

                    Commentaire


                    • #11
                      Il y a un athar d'al-A’mach qui a assisté à la Khutbah du vendredi d'un innovateur qui était le khatîb. Al-A’mach s'est alors mis à s'épiler les aisselles et a continué jusqu'à ce que la Khutbah se termine. Après la Khutbah, le khatîb innovateur a demandé à al-A’mach pourquoi est-ce qu'il n'avait pas honte de faire cela pendant la Khutbah. Al-A’mach a répondu : « Tais-toi ! Tu pratiques et propage la bid’ah tandis que je pratique la Sunnah (en me rasant les aisselles). »

                      Assalam 3alayk.
                      serait il possible d'avoir les références de ce hathar min fadlik

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Abdelkarim abou abdirahman al maghribi Voir le message
                        Il y a un athar d'al-A’mach qui a assisté à la Khutbah du vendredi d'un innovateur qui était le khatîb. Al-A’mach s'est alors mis à s'épiler les aisselles et a continué jusqu'à ce que la Khutbah se termine. Après la Khutbah, le khatîb innovateur a demandé à al-A’mach pourquoi est-ce qu'il n'avait pas honte de faire cela pendant la Khutbah. Al-A’mach a répondu : « Tais-toi ! Tu pratiques et propage la bid’ah tandis que je pratique la Sunnah (en me rasant les aisselles). »

                        Assalam 3alayk.
                        serait il possible d'avoir les références de ce hathar min fadlik
                        j'ai vraiment eu du mal à trouver une source bien référencée, il est (ce récit) disponible apparemment dans un livre de ibn Jawzi (j'ai vérifié sans le trouver), un livre de al Ghazali (je n'ai pas vérifié), j'ai trouvé ce qui suit si ça peut t'aider :

                        قال أبو بكر الطرطوشى رحمه الله:
                        "ولما دخل سليمان ابن مهران الأعمش البصرة؛ نظر إلى قاص يقص فى المسجد، فقال: حدثنا الأعمش عن أبى إسحاق، حدثنا الأعمش عن أبى وائل.....، قال: فتوسط الأعمش الحلقة، ورفع يديه وجعل ينتف شعر إبطيه!! فقال له القاص: ياشيخ ألا تستحى؟ نحن فى علم وانت تفعل هذا؟!! فقال الأعمش: الذى انا فيه خير من الذى انت فيه. قال كيف ذلك؟؟
                        قال:لأنى فى سنة وأنت فى كذب. أنا الاعمش، ما حدثتك مما تقول شيئا!! فلما سمع الناس ما ذكر الأعمش؛ انفضوا عن القاص، واجتمعوا حوله وقالوا: حدثنا يا أبا محمد".

                        من كتاب لم الدر المنثور من القول المأثور فى الاعتقاد والسنة
                        من موضوع النهى عن القصص و التحذير من القصاص و السبب فى ذلك

                        je te mets le lien des pages 225-226 de ce livre et tu y trouveras in cha Allah en bas de page 225 où est répertoriée cette histoire (il n'est pas stipulé clairement que c'était un jumu'a, ni que c'était un imam khatib, juste un "conteur" autour duquel les gens étaient réunis dans un masjid)

                        je tiens à signaler que أبو بكر الطرطوشى a des erreurs dans la croyance (c'est une parole que j'ai lu de cheikh Rabi' wafaqahollah) même si son livre الحوادث و البدع est connu pour être "bon" (c'est le livre dans lequel il y a ce récit que tu cherches)

                        https://app.box.com/s/it2mq51bov41yhmk3dw0
                        Dernière modification par Amin Abou Hajar Al Maghribi, 28-09-14, 20:52. Motif: correction

                        Commentaire


                        • #13
                          Assalam w'alaykoum malheureusement pour nous c est Hassan iquiossen l imam quel catastrophe. Il y a une autre mosquée ce sont des tablighs et ils sortent des hadiths faibles. Si je comprend bien je fais dhikr ou Bien j.ecoute du coran avec mes écouteurs.

                          Commentaire

                          Chargement...
                          X