Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le jugement de la transcription du Qur-an en phonétique (Sheykh Yahya)

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le jugement de la transcription du Qur-an en phonétique (Sheykh Yahya)



    ما حكم كتابة ألفاظ القرآن بأحرف غير عربية؟

    Quel est le jugement de transcrire le Qur-an avec des lettres, autres que les lettres arabes (en phonétique) ?


    Réponse de Sheykh Yahya :


    لا يجوز أن يغير لفظه إلى غير العربية، وإذا أراد فليترجم معناه إلى أي لغة شاء، وكذا لا يحفظها إلا بحروف اللغة العربية،

    Il n'est pas autorisé de modifier la prononciation du Qur-an avec des lettres non-arabes, s'il est nécessaire alors, que la personne traduise son "sens"1 dans la langue qu'il désire, par contre il doit mémoriser le Qur-an seulement avec les lettres de la langue arabe.

    قال الله تعالى
    {قُرآنًا عَرَبِيًّا غَيْرَ ذِي عِوَجٍ لَعَلَهمْ يَتَّقُونَ}
    [الزمر:28]

    Un Qur-an[en langue] arabe, dénué de tortuosité, afin qu'ils soient pieux!


    Allah a dit
    :

    {بِلِسَانٍ عَرَبِيٍّ مُبِينٍ}
    [الشعراء:195]

    En une langue arabe très claire.

    والقرآن واللغة العربية ما فيها عوج، أما اللغات الأخرى ففيها عوج

    Concernant al Qour-an et la langue arabe, il n'y a pas de tortuosité, ce qui n'est pas le cas des autres langues étrangères.
    Allah dit :


    {حم وَالْكِتَابِ المُبِينِ}
    [الزخرف:1-2]

    حم
    Par le Livre explicite!

    .ونلاحظ أن أصحاب اللغات تجدهم يختلفون في نطق الكلمة الواحد من شخص إلى آخر

    On peut remarquer que la prononciation d'un même mot, peut variée d'une personne à une autre.



    SOURCE : www.yahia.net
    من مجموع فتاوى الشيخ يحيى بن علي الحجوري


    Essai de traduction: Abou Nefissa Anas غفر الله له




    1 : Voir le sujet sur le fait que la traduction du Qur-an en langue étrangère, est une traduction du sens rapprochée et relatif, et ce n'est nullement la parole d'Allah, ni la traduction du Qour-an.

    Al Lajna ad da-imah (v4-p164) :

    " L'explication des versets rédigée, dans une langue autre que l'arabe, par cette personne et de ce qu'elle a pu en comprendre, ne saurait être considérée comme alQur-an, ni de loger son œuvre à la même enseigne que alQur-an, de quelque manière que ce soit. Ces explications sont pareilles aux exégèses du Qur-ran en langue arabe dans le rapprochement des sens des versets et dans l'aide que cela peut apporter dans la déduction des leçons et dans la déduction des jugements. Cela ne saurait s'appeler une exégèse du Qur-an. "

  • #2
    Voir également la fatwa de Sheykh Ibn Baz , semblable à celle de Sheykh Yahya

    http://www.binbaz.org

    Commentaire

    Chargement...
    X