Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les critiques des salafs sur Abu Hanifa

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les critiques des salafs sur Abu Hanifa

    Salem Aleykoum wa rhamatullahi wa barakatu

    http://www.dammaj-fr.com/refutations...sur-abu-hanifa

    Enfaite je n'ai pas très bien compris le sujet par rapport a l imam abou hanifa enfaite est-il permit de prendre la science de cet imam ? A-t-il fait tawba pour ces paroles ?

  • #2
    Wa alayka salam wa rahmatallahi wa barakatu l'article avez pour but de montrer la légitimité de celui qui le rendait innovateur car certains salafs l'on fait.
    J'avait poser la question a Khalil abu taymiya al martiniki il ma répondu qu' Il y a une divergence sur son cas(Abu Hanîfa)
    Fin de citation


    par contre j'ai questionner un frère thika de chez moi (Metz57) qui a pour habitude de suivre le Hak notamment lors des fitnas qui ma dit cela on lui a demander de faire tawba a deux reprises concernant la parole immonde de la création d'un ou plusieurs verset du coran
    Et al hamdouliLlah il a fait tawba lorsqu'il a parler de la création de la parole d'Allah (je ne sais pas si c'est sur un verset ou plus du coran qu'il aurait dis que c'est crée) wa Allahu e3lem

    Au sinon voilà se que j'ai trouver:
    Chaykh Mohamed Ibn Hizâm hafizuallah dit dans sa rissalat commentaire de la lâmiyyah de chaykh al islam Ibn taïmiyya(traduite en français par l'édition Dar Al Athar francophone)
    En parlant de l'imam Abu hanîfa:
    " Il s'agit d'An Nu'mân Ibn Thabit Ibn Zûti Al Khazzâz Al Kûfî, et il appelé Al Khazzâz car il vendait de la soir (Khazz), et il est appelé At Taïmî car son grand père Zûtî était esclave affranchi Banî Taïm Allah Ibn Tha'labah de Bannî Rabî'ah.
    Abû Hanîfah est né en quatre vingt et est mort en cent cinquante. Abû Hanîfa était parmi les Gens de l'opinion et de l'analogie (quiyâs) au point que lui et ses compagnons furent connus sous l'appellation de "Gens de l'opinion".

    De ce fait, son rang est dévalorisé par rapport aux autres imams ( Allahu e3lem ils s'agit sûrement des trois autres imams car chaykh Muhamed ibn Hizam fait une brève biographie des trois autres imams dans les lignes qui suivent et de celles qui précèdent), car il faisait passer l'opinion et l'analogie avant les textes. A causes de cela, ses contradictions se sont multipliées dans les branches de la jurisprudence et il n'a également pas été épargné de quelques bévues dans la croyance au sujet de la "la réalité de la fois"1 et de l'exception à son sujet 2. Nous demandons a Allah de nous pardonner ainsi qu'à lui."

    1(ndt):Abu Hanîfa a défini la foi comme étant "croyance et parole" et a donc rejoint les Murjiah dans le fait qu'ils sortent les actes de la foi.
    2(ndt):C'est a dire qu'il a interdit de dire "je suis croyant in scha allah " et a affirmé la mecreance de celui qui dis cela.

    Wa Allahu e3lem que celui qui a des ajouts ou des correction barakaLlah ofikoum de nous en faire part.

    Commentaire


    • #3
      As salamualeyk.
      Jazakallahukhayra ya akhana Farid pour ton éclaircissement.
      J’ajoute :
      Sheikh Moqbil رحمه الله a dit de Abou Hanifah :

      Faible dans le hadîth. L’imam Malik رحمه الله a dit : « Il a rusé avec la religion »
      Et Abou Na’im رحمه الله a dit : « Celui qui ruse avec la religion n’en fait pas parti »
      Et al Houmeydy رحمه الله (un des masheikh de L’imam al Boukhary) l’a surnommé « Abou Jifah » (jifah veut dire cadavre, charogne).
      Abou Hanifah رحمه الله fait parti des gens des ‘’avis’’, c’est un murji dans le sujet de l’iman.


      Tiré du livre التاج المكلل p 269
      Il a également d’autre paroles dans
      قمع المعاند p 543
      إجابة السائل p 570
      Et bien d’autres livres.

      Et sheikh Yahyâ حفظه الله a dit d’Abou Hanifah :

      Faible dans la ‘aqidah (croyance) , dans le fiqh, dans le hadith. C’est pour cela que Ibn Hibban رحمه الله a dit dans son livre المجروحين (les critiqués) : Il (Abou Hanifah) a rapporté 130 hadith et il n’en a aucun autre en ce bas monde, et il s’est trompé dans 120 (de ses 130 hadiths) . Donc c’est pour cela qu’il mérite d’être délaissé. Fin de citation.
      Et sheikh a dit aussi :
      Il s’est tourné vers les avis par convoitise. Al A’mach رحمه الله est parmi ses collègues et fait parti des imams de Koufah dans la science du hadith a dit : les mouhaddithouns (les savants du hadith) étaient en abondance et à disponibilité et (malgré cela) Abou Hanifah ne trouvait pas de hadith comme il a été dit (en poésie) : (il cita des vers de poésie disant qu’Abou Hanifah délaissait les hadiths pour prendre les avis (fruits de la raison et réflexion).


      Et sheikh a également dit :

      Abou Hanifah al Nu’man ibn Thabit est un murji et les murjis sont des innovateurs. Abou Hanifah est un innovateur même si cela déplait à ses partisans. Fin de citations tirées du livre :
      فأذن مؤذن أيتها العير إنكم لسارقون p 15

      En fait ce qui s’est passé, ce que les partisans du hizb al ‘Adani ont voulu tenter de s’en prendre encore au centre et tout particulièrement à sheikh Moqbil رحمه الله. Lors de sa descente récente au Yémen, le docteur Ahmad Bazmoul (parmi les souteneurs d’al ‘Adani et fanatique d’al Jabiry et fidèle imitateur aveugle de sheikh Rabî', le docteur Bazmoul ne parle bien sur qu'avec autorisation d'une supériorité religieuse ) se mit à dire que parmi les caractéristiques de la haddadiyah (visant par là les gens de Dammâj bien sur et rien d'autre), le fait de rendre innovateur Abou Hanifah et de le nommer Abou Jifah. Propos tout à fait aberrants du fait que c’est al Houmeydy le sheikh de l’imam al Boukhary, qui a dit cela. Donc comment pourrait-il s’apparenter à une secte qui apparut plus de 1000 ans après sa mort? On aimerait vraiment comprendre? Sheikh Yahya compara cette parole dénuée de sens à celles des shi’ahs (chittes) qui disent que l’mam al Boukhary est un wahabite ???
      Et à propos de cet article

      http://ha-je-savais-pas.over-blog.ne...116209183.html

      Sheikh Yahya confirma lors d’un cours général cette histoire et a dit que le sheikh en question qui avait écrit à sheikh Moqbil, c’était sheikh Rabî’!!! De quoi faire méditer.

      Les répliques se mirent donc à pleuvoir sur le docteur Ahmad Bazmoul (que nous n’avons pas traduites pour le peu d’intérêt qu’elles apporteraient aux francophones et qu'on a pas le temps non plus) pour démontrer son fanatisme et ses faussetés et d’autres erreurs.
      Voir ici en arabe :
      http://aloloom.net/vb/archive/index.php/t-18331.html

      Depuis il ne parle plus. Il eu également l’audace de comparer Sheikh Yahya à al Halaby ????
      Ils cherchent sans relâche de quoi faire tomber sheikh Yahyâ mais à chaque fois ça se retourne contre eux et restent muets face aux répliques qui leur tombent dessus. Telles sont les fâcheuses conséquences de la prise de défense du faux (chose qu'ils font en toute connaissance de cause).

      Commentaire


      • #4
        Barak Allahu fikum les frères pour votre éclaircissement à ce sujet

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par Farid Abu Juweyriya al jazâirî Voir le message

          par contre j'ai questionner un frère thika de chez moi (Metz57) qui a pour habitude de suivre le Hak notamment lors des fitnas qui ma dit cela on lui a demander de faire tawba a deux reprises concernant la parole immonde de la création d'un ou plusieurs verset du coran
          Et al hamdouliLlah il a fait tawba lorsqu'il a parler de la création de la parole d'Allah (je ne sais pas si c'est sur un verset ou plus du coran qu'il aurait dis que c'est crée) wa Allahu e3lem
          baarakallahu fik akhi, j'appuie les propos de ce frère thiqa avant qu'un esprit mal avisé se mette à remettre en cause cette information.
          dans l'article sur abu Hanifa sur le site dammaj-fr.com il est cité ceci :

          "264 - حَدَّثَنِي أَبِي، ثنا شُعَيْبُ بْنُ حَرْبٍ، قَالَ: سَمِعْتُ سُفْيَانَ الثَّوْرِيَّ، يَقُولُ: «مَا أُحِبُّ أَنْ أُوَافِقَهُمْ عَلَى الْحَقِّ» قُلْتُ لِأَبِي رَحِمَهُ اللَّهُ يَعْنِي أَبَا حَنِيفَةَ؟ قَالَ: «نَعَمْ، رَجُلٌ اسْتُتِيبَ فِي الْإِسْلَامِ مَرَّتَيْنِ» يَعْنِي أَبَا حَنِيفَةَ، قُلْتُ لِأَبِي رَحِمَهُ اللَّهُ: كَأَنَّ أَبَا حَنِيفَةَ الْمُسْتَتِيبُ؟ قَالَ: «نَعَمْ». (صحيح)
          *
          (264):
          Sofiane ethawri a dit: "je n'aime pas que nos avis concordent et cela, même sur une vérité" alors je dis à mon père: "il veut parler de Abu hanifa?" il me dit: "oui, c'est un homme à qui il a été demandé de se repentir dans l'islam à deux reprises". "c.a.d: Abou hanifa".
          (sa chaine de transmission est authentique)"

          Commentaire


          • #6
            baraka allaho fikom pour ce poste

            Commentaire


            • #7
              Et Comme dit cheikh Albani rahimullah " l'imam abou hanifa rahimullah utilisait beaucoup l'analogie car les hadiths étaient éparpillés à son époque et c'était très compliqué de les rassembler donc y'a plein de hadiths qu'il n'a pas pu entendre voilà pourquoi beaucoup de ses élèves étaient en contradiction avec lui après sa mort car ils ont pu eux entendre ces hadiths "
              Louange a Allah qui m'a fait revenir sur ce Forum Moubaraka

              Commentaire


              • #8
                Et Comme dit cheikh Albani rahimullah " l'imam abou hanifa rahimullah utilisait beaucoup l'analogie car les hadiths étaient éparpiller a son époque et c'était très compliqué de les rassemble donc y'a plein de hadiths qu'il n'a pas pu entendre voilà pourquoi beaucoup de ses élèves étaient en contradiction avec lui après sa mort car ils ont pu eux entendre ces hadiths "
                akhy ahmad ce que tu dis est inexacte hafizakallah. car abou hanifa a vécu a une époque ou il y avait de grands mouhadiths et ce qui lui a été reproché ce n'est de ne pas avoir eu connaissance des hadiths car ceci est une excuse valable qui aurait empêché ces imams de parler sur lui. ce qui lui a été reproche c'est d'utiliser le raisonnement annalogique en présence de preuves. d'ailleurs cheikh moqbil a ramène plus de 100 questions de jurisprudence sur lesquelles il y a un verset ou un hadith clair et abou hanifa le contredit rahimahoullah.
                l'imam ibn abdelbar al qourtouby a dit dans son livre جامع البيان العلم وفضله page 430 : certes les gens du hadith ont exagéré dans la critique d'abou hanifa rahimahoullah. et ils ont dépassé la limite dans cela. et pour eux ce qui a été la cause imposant cela est le fait qu'il a introduit l'opinion et le raisonnement annalogique et le fait de prendre ceci en considération malgré la présence du athar (hadith) et la plupart des gens de science disent que si le athar est authentique au niveau de sa chaine de transmission, le raisonnemment annalogique devient caduque. fin de citation
                c'est cela qui lui a valu des paroles comme celles de l'imam malik "il a ruse contre la religion et celui qui ruse contre la religion, ne fait pas partie de la religion.
                et l'imam ahmad a dit: le hadith faible est mieux que l'avis d'abou hanifa.
                et meme si il est bien d'implorer la misericorde d'allah pour lui comme pour tout mouslim il n'y a aucun reproche à faire à celui qui ne dit pas rahimahoullah car ceci n’est pas obligatoire.
                hayyakallah!
                l'imam al foudayl ibn iyad a dit:
                " اتَّبِعْ طُرُقَ الْهُدَى وَلَا يَضُرُّكَ قِلَّةُ السَّالِكِينَ، وَإِيَّاكَ وَطُرُقَ الضَّلَالَةِ وَلَا تَغْتَرَّ بِكَثْرَةِ الْهَالِكِينَ "
                suit les voies de la droiture et cela ne te nuira pas qu'il n'y ai que peu de gens qui les suivent. Et prends garde aux voies de l'égarement et ne soit pas influencé par le grand nombre de ceux qui périssent
                .

                Commentaire


                • #9
                  Cheikh Yahya rapporte qu'al imam al boukhary () a plusieurs endroits de son "Sahih" faisait allusion à abou hanifa () et le réfutait à travers ses chapitres (dans le sens de ses propos). Il serait intéressant d'en ramener quelques exemples...
                  قال رسول الله صلى الله عليه وسلم لرجل وهو يعظه

                  اغتنم خمسا قبل خمس شبابك قبل هرمك وصحتك قبل سقمك وغناك قبل فقرك وفراغك قبل شغلك وحياتك قبل موتك

                  Commentaire


                  • #10
                    Barak´Allah ofik ! Mais si cela est si évident que l'imam abou hanifa est un innovateur ( ce qui est mon cas al hamdoulilah ) alors pourquoi on dit " 4 imams , 4 madhabs " et pourquoi tant de grands savants disent du bien de lui ?
                    Louange a Allah qui m'a fait revenir sur ce Forum Moubaraka

                    Commentaire


                    • #11
                      Peut-on rechercher la science avec les livres de Abu Hanifah ?

                      Question :

                      Il y a beaucoup de paroles de Salaf et de savants modernes comme Cheïkh Muqbil, Cheïkh Yahyâ et Cheïkh Rabî‘’ concernant Abu Hanifah et ses erreurs. Doit-on être d'avis que l'ensemble de ses livres doit être évité ?

                      Réponse :

                      Bismillâh, alhamdulillahi wassalatu wassalâmu ‘alâ rasûlillahi wa ‘alâ 'âlihi wasallam, ammâ ba’d :

                      En ce qui concerne les livres de Abu Hanifah, le plus connu des livres à lui avoir été attribués est le livre Al-Fiqh al-'Akbar. Mais il y a une grande divergence (khilâf) entre les savants quant à est-ce qu'il a été écrit par Abu Hanifah lui-même ou par certains de ses disciples, les Hanafis. L'avis juste est que ce n'est pas son livre car il n'y a aucune preuve authentique qui montre qu'il en est l'auteur.

                      La plupart des livres des Ahnâf (pluriel de hanafi) sur la ‘Aqîdah contiennent de nombreuses erreurs et leur contenu rentre en conflit avec les principes de Ahl as-Sunnah wal-Jama’ah, comme des problèmes au sujet de la foi (al-'îmân) et ce genre de choses.

                      De plus, le contenu de la plupart de leurs livres de Fiqh rentre même en conflit avec les Ahadith clairs et authentiques se trouvant dans les deux Sahih et autres. L'Imam Ibn Abi Chayba رحمه الله a regroupé la plupart des erreurs de Abu Hanifah qui entrent en conflit avec la Sunnah pure et authentique dans un de ses livres, et cela nous montre la raison pour laquelle l'école (madhhab) hanafie est la plus faible des quatre grandes écoles (madhâhib).

                      Pour un débutant ou un jeune étudiant du savoir, il est par conséquent mieux d'éviter ce genre de livres (venant de Hanafis ou d'autres qu'eux) car il ou elle n'est pas capable de juger ou de distinguer ce qui est juste de ce qui est faux dans les livres. Il est donc meilleur de se concentrer sur les nombreux livres écrits par les Imâms des Salaf, car la bonté et la pureté du savoir dans ces livres est bien plus grande que ce que l'on peut trouver dans les autres (qu'ils soient des Hanafis ou des autres madhâhib).

                      Il faut aussi noter toutefois que certains des grands Mujtahidîn (savants appliqués) qui se réclament eux-mêmes des Ahnâf (mais que les Ahnâf n'aiment pas et à propos desquels certains Ahnâf fanatiques disent « ils ne font pas partie des nôtres ») ont écrit de bons livres qui sont même devenus des références pour les gens de la Sunnah, comme le livre Charh at-Tahawiyyah de Ibn Abil-‘Izz رحمه الله. C'est principalement parce que ces Mujtahidîn sont allés à contre-courant des erreurs de leur madhhab hanafi et ont affirmé la ‘Aqîdah des gens de la Sunnah, et leurs livres sont donc reconnus.

                      Wallâhu ta’ala A’lam

                      -----
                      Réponse donnée par Ahmad Banajah
                      D'après la transcription de Abu ‘Abdillâh Rifkhan
                      Source : http://thedawah.com/en/2195
                      Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 25-10-14, 14:56.
                      « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

                      Commentaire


                      • #12
                        Pourquoi dit-on "les quatre imams" ? Du fait que son madhhab s'est propagé dans certaines contrées comme l'Iraq, l’Afghanistan, l'Inde, le Pakistan... Mais le fait est qu'il ne mérite pas du tout d'être associé aux trois imams que sont Malik, Ach Chafi'i et Ahmad qu'Allah leur fasse miséricorde. Il faut savoir qu'il y avait de plus savants qu'Abu Hanifa à son époque.

                        pourquoi tant de grands savants disent du bien de lui ? Soit ils ne sont pas au courant des paroles des savants de son époque ou d'après à son encontre, soit d'autres raisons. Peu importe le motif, la vérité est avec les imams des salafs sur ce sujet car la critique détaillée l'emporte.

                        Quant à Al Bukhary comme l'a cité Ayoub Chemali, il réfute les avis d'abu hanifa dans son Sahih mais sans le nommer. La première fois est dans kitab az zakah (بَابُ فِي الرِّكَازِ الْخُمُسُ):
                        وَقَالَ بَعْضُ النَّاسِ : الْمَعْدِنُ رِكَازٌ إِلَخْ
                        Quelqu'un a dit:....

                        قَالَ اِبْنُ التِّينِ : الْمُرَادُ بِبَعْضِ النَّاسِ أَبُو حَنِيفَةَ
                        Ibn At Tin a dit: "ce qui est voulu par "quelqu'un" c'est abu hanifah.
                        أيوب أبو معاذ السلوفيني الفرنسي
                        ____الشبكة العلمية السلفية_____

                        Commentaire


                        • #13
                          rajout à l'article et réfutation au minhaj tordu des hizbis


                          Bilal de Lyon qui a fait l'article (http://dammaj-fr.com/refutations/amb...-hizbiyyah/888) a procédé à des ajouts. Il dit (chaque paragraphe est en arabe français):

                          و إن قيل: لكن قد ذكر بعض أهل العلم أن أبا حنيفة كان متأولا في رده الأدلة و قوله بالإرجاء و ذكروا أن المتأول معذورٌ مطلقا (!) لأنه إنما في الحقيقة أراد الوصول إلى الحق لا الوصول إلى الضلال (!!) فهو مجتهدٌ معذورٌ عند الله فلا يفسق و لا يبدع و لا يكفر مطلقا...

                          (et s'il est dit) mais certains savants ont rapportés que Abou hanifa était excusé lorsqu'il a délaissé certains textes et pour sa croyance du "irja" de par sa mauvaise interprétation (des textes) "ta-wil" et ils ont dis: "toute personne qui a fait un effort pour arriver à la vérité puis s'est trompé est excusée et cela de manière absolue" (!) car il n'a voulu qu'atteindre la vérité et ne voulait pas s'égarer (!!) alors il est excusé auprès d'Allah par son effort (personnel) et ne mérite donc en aucun cas d'être jugé en tant que pervers ou innovateur ou mécréant…

                          الجواب: و كم من الناس أرادوا الحق و ما وجدوه ! أو كما قال عبد الله بن مسعود رضي الله عنه لما سئل عن رجال قد اجتمعوا في المسجد و أحدثوا ذكرًا من قبل أنفسهم فقيل له: "ما أرادنا إلا الخير" فقال: "وكم من مريد الخير لن يصيبه". أو نحوه (رواه الدارمي في "سننه" (210) بسند صحيح)...

                          (la réponse) et combien de gens ont voulus la vérité et ne l'ont jamais obtenus ! ou comme l'a si bien dit 'Abdullah ibn mass' ûd – qu'Allah l'agrée – comme lorsqu'il fut questionné au sujet de certaines personnes qui s'étaient réunis dans la mosquée et avaient innovées une nouvelle forme de rappel (dikr) et lui avaient dis: "nous ne voulions que le bien" alors il répondit: "et combien de gens ont désirés le bien et ne l'ont jamais obtenus !" (rapporté par e-darimi dans ses "sunnan" (210) avec une chaine de transmission authentique).

                          فهذا عين المنهج الجديد المبتدع الذي أسسه أصحاب القول (ننصح و لا نجرح) و (كل مجتهد مصيب) و (نصحح و لا نهدم) و غير ذلك مما قد قال به عدنان عرعور و أبي الحسن المصري و اتبعهما محمد الإمام و بأس الإتباع هداه الله و هو منهاج باطل و ضلال أصلا لأنه يهدم أحدَ قوائم هذا الدين العظيم و هو ~ الأمر بالمعروف و النهي عن المنكر~ الذي قد أمرنا بالقيام به قال الله تعالى:

                          Alors cela est certes l'œil de cette nouvelle voie (minhaj) innovatrice qui a été instituée par ceux qui disent: "on conseille mais on ne critique pas" et "toute personne qui a fait un effort avait raison" et "on corrige mais on ne détruit pas" et d'autres choses encore de ce qu'a put avancer 'Adnan 'ar'or et Abou el Hassan el misri et les a suivit en cela Mohammed el imam – et quel mauvais suivi que cela – qu'Allah le guide, et cela est donc une fausse voie et un égarement à la base car il vient détruire un des fondements de cette religion monumentale et qui consiste dans le fait ~d'ordonner le bien et d'interdire le blâmable~ alors nous avons certes étés ordonnés de le faire Allah a dit:

                          ﴿ كُنْتُمْ خَيْرَ أُمَّةٍ أُخْرِجَتْ لِلنَّاسِ تَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَتَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ وَتُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ
                          [Vous êtes (certes) la meilleur des communautés données aux gens: vous ordonnez le bien et vous interdisez le blâmable et vous croyez en Allah]

                          و قال النبي صلى الله عليه و سلم -:
                          «من رأى منكم منكرًا فليغيره».
                          (رواه مسلم عن أبي سعيد)
                          و قال صلى الله عليه و سلم -:
                          «لا يمنعن أحدكم هيبة الناس أن يقول في حق إذا رآه أو سمعه».
                          (رواه أحمد عن أبي سعيد وصححه الشيخ مقبل رحمه الله -)
                          و هذا و غيره مما يدل على وجوب الإنكار على المخالف و على بطلان هذه القاعدة المميعة إلى الغاية مما لا يرضى ربنا سبحانه و تعالى لأنها تغير دينه الحق قال الله تعالى:
                          Et le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit:
                          «Celui d'entre vous qui verra un mal alors qu'il le change (réprimande)».
                          (rapporté par muslim selon Abou sa'id)
                          Et il a dit (صلى الله عليه وسلم):
                          «Que le prestige des gens ne vous empêche pas de dire la vérité lorsque vous la voyez ou l'entendez».
                          (rapporté par Ahmed selon Abou sa'id et l'a authentifié sheikh mouqbil)
                          Et cela et d'autres choses vient démontrer l'obligation de critiquer celui qui contredit la vérité et vient prouver aussi la nullité de cette règle totalement innovatrice qui n'est certes pas agrée par notre seigneur le très haut car elle vient changer sa religion (la vérité) il a dit:

                          ﴿ يُرِيدُونَ أَنْ يُبَدِّلُوا كَلَامَ اللَّهِ
                          [Ils veulent changer (remplacer) la parole d'Allah]

                          فهم قالوا تلبيسا: و السلف كانوا على هذا الهدي في عدم تأثيم المتأولين المخطئين .... هكذا مطلقا بلا تقيد و لا تفسير...
                          و هي في الحقيقة - قاعدة مخالفة للكتاب و السنة ومنهاج السلف الصالح و ذلك لأن الحق كان أنهم كانوا لا يحكمون بضلال الشخص المخطئ و المتأول قبل أن تبلغ له الحجة و أما بعد ذلك فلا أعلم أحدًا منهم أنكر الطعن في المخالف المتعمد...
                          و قد بين ذلك علماءنا مثلا:
                          الشيخ سعيد بن دعاس رحمه الله لما قال في كتابه "تنزيه السلفية" (ص 199) بعدما ذكر هذه القاعدة "العرعورية":
                          "... هذا خلاف منهج السلف إذ نصوا على لزوم تضليل المتمادي في الباطل بعد إيضاح الحجة و الحكم على من تعصب بالخطأ بالابتداع..."
                          ثم قال (ص 201):
                          "قال العلامة (الشيخ مقبل) الوادعي في "غاية الأشرطة" (1/164): "...و من علم الدليل ثم عمل بخلاف الدليل يعد مبتدعا".اھ
                          و قال شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله كما في "الفتاوى" (6/61):
                          " إذا رأيت المقالة المخطئة قد صدرت من إمام قديم فاغتفرت لعدم بلوغ الحجة فلا تغتفر لمن بلغته الحجة". اھ
                          قال الله تعالى:
                          ﴿ وَمَا كُنَّا مُعَذِّبِينَ حَتَّى نَبْعَثَ رَسُولًا
                          Alors ils dirent en voulant travestir la vérité: et les salafs étaient sur cette voie: ne pas rendre pécheurs ceux qui avaient mal interprétés les textes et avaient fais une erreur… comme ça, de manière absolue, sans précision et explication…

                          Alors cela est donc une règle qui vient contredire le coran et la sunna et la voie des salafs e-salah et cela car la vérité, c'est qu'ils (les salafs) refusaient de juger qu'une personne s'était égarée tant que la preuve ne lui était pas parvenue mais après que la preuve de son égarement et de son erreur lui soit parvenue, je n'en connais pas un seul d'entre – eux qui ait refuser de critiquer celui qui s'opposait aux textes volontairement...
                          et nos savants ont certes expliqués et démontrés cette caducité comme par exemple Sheikh sa'id da'as – qu'Allah lui fasse miséricorde – lorsqu'il a dit dans son livre "la purification de la salafia" (p 199) après avoir parlé de cette règle:
                          "…ceci est en contradiction avec la voie des salafs car ils ont rendus obligatoire de juger de l'égarement de celui qui persistait dans le faux avoir qu'il lui ait été éclaircie et expliquée la preuve (houja) de cela, et aussi le fait de rendre innovateur (moubtadi') celui qui se fanatise et s'accroche aveuglément à l'erreur…"
                          Puis il dit (p 201):
                          "et sheikh mouqbil el wadi'i a dit: "…et celui qui a connut la preuve puis qui a œuvré en contradiction avec la preuve devient (par cela) innovateur".
                          Et sheikh el islam ibn teiymyat a dit dans ses "fatawas" (6\61):
                          "lorsque tu vois une parole fausse venant d'un grand imam d'avant, alors elle est excusée de par le fait qu'il ne lui a pas été transmise la preuve (de son erreur) mais par contre celui qui a eu accès à la preuve alors il n'est pas excusé ".
                          Allah a dit:
                          قال الله تعالى:
                          ﴿ وَمَا كُنَّا مُعَذِّبِينَ حَتَّى نَبْعَثَ رَسُولًا
                          [Et nous ne chations personne tant que nous n'avons pas envoyé de messager]

                          فهذا مما يُبين لك أنه ليس كل مجتهد معذورًا مطلقا و إنما الذي يعذر هو الذي لم تبلغه الحجة فما عَلِم أنه على خطأ و لا شك و لا ريب - بعدما تقدم ذكره - أن أبا حنيفة لم يكن ممن لم تبلغه الحجة و لا يدري أنه كان على الخطأ و ذلك لأن أئمة السلف قد نصحوه و بينوا له وجه الخطأ وأنكروا عليه و هو حي فلم يتراجع (إلا من القول بخلق القرآن !) بل استمر على الخطأ و المخالفة فاستحق ما قيل فيه ويؤيد ذلك ما يليه...

                          Et donc cela vient te démontrer que toute personne qui a fait un effort personnel (puis s'est trompé) est forcement excusée de manière absolue mais celui qui mérite d'être excusé c'est celui qui n'a pas eu accès aux textes et à la preuve de son erreur et ne savait donc pas qu'il était sur une erreur…
                          Et nul doutes que Abou hanifa – après ce qui a été expliqué et démontré un peu plus haut – ne fait pas partie des gens à qui il n'a pas été démontré la preuve de leur égarement car les imams des salafs l'ont certes conseillé et lui ont démontré ses erreurs et le lui ont reproché alors qu'il était bien vivant et il n'est pas revenu (sauf de sa parole comme quoi le coran était créé !) pire, il a persisté dans son erreur et ses contradictions (aux textes) alors il a mérité ce qu'il a été dit sur lui et vient renforcer cela ce qui suit…
                          أيوب أبو معاذ السلوفيني الفرنسي
                          ____الشبكة العلمية السلفية_____

                          Commentaire


                          • #14
                            al salamou 'alaykoum, barakallahou fikoum, très instuctif ces commentaires.

                            Commentaire


                            • #15
                              Assalamou 'Alleykoum je voulais demander et qu'en est t'il de Ibn Hajar et l'imam an Nawawi sont ils innovateur ?

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X