Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le califat auto-proclamé de "L’état Islamique en Irak et au Levant" (EIIL/ DA'ICH)

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le califat auto-proclamé de "L’état Islamique en Irak et au Levant" (EIIL/ DA'ICH)

    ا
    لحمد لله رب العالمين والصلاة والسلام على نبينا محمد وعلى آله وصحبه ومن سار على نهجه إلى يوم الدين وبعد
    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


    Qu'Allah vous récompense en bien pour le travaille que vous faites afin de propager cette Daw'a.
    Cependant, un grand mal s'étend aujourd'hui dans la communauté et surtout dans le rangs de nos jeunes.
    La Fitna du takfir
    En effet, les adeptes de cette sectes sont très actifs sur le net(youtube,tweeter, facebook, etc.) et utilisent tous ces moyens pour leur propagande afin d’embrigader des jeunes ignorants dans leur rangs.
    Aujourd'hui nos frères partent en masse, vers ce nouveau califat auto-proclamé "L’état Islamique en Irak et au Levant" (EIIL).
    J'alerte mes frères proches des shouyoukhs afin de répondre clairement à ses ambiguïtés et aussi à montrer leur égarement. Il est important de regrouper audio, vidéo, texte qu'il y sur le site ou autre sur cette secte. Il faut éclaircir que ce qui font n'est pas bien. En effet, certains frères de ma ville sont partis là-bas, ces derniers sont aujourd'hui utilisé pour leur propagande. Ils ont des comptes tweeter suivis par des milliers d'abonnés où ils incitent les jeunes hommes et femmes à rejoindre leur combat. Ils montrent à longueur de journée les photos de leur martyrs, des gens qu'ils ont tués... De plus, via youtube ils fabriquent des films digne des grande production.

    Qu'Allah vous récompense.


  • #2
    Insha Allah des paroles sont à venir autour de ce fléau á ne pas prendre à la légère. Voilà déjà pour commencer un audio de Sheikh Mohammed ibn Ibrâhîm sur ce groupe dévié :
    http://aloloom.net/vb/showthread.php?t=24721
    جزاه الله خيرا

    Commentaire


    • #3
      Oui ce groupe terroriste est le plus riche du monde , plus d'un milliard de dollars , très présent aussi en Libye d'ailleurs en ce Moment ils prennent des territoires a l'est du pays a Benghazi ...
      Louange a Allah qui m'a fait revenir sur ce Forum Moubaraka

      Commentaire


      • #4
        inchallah nous allons clarifier la situation de ce groupe et son chef qui est un imposteur. y a la parole de cheikh al abbad aussi a venir et il est imperatif de devoiler ces criminels. cheikh abdelhamid al hajouri rapporte qu'un frere d'irak lui a dit que pour l'instant ils n'ont pas attaque les endroits des rafidas. ce sont les endroits des sunnites qu'ils ont pris et quand ils prennent un endroit la premiere chose qu'ils font c'est s'en prendre aux salafiyins. et cheikh dit qu'ils ont ete fabriques pour faire une fitnah contre l'arabie saoudite. d'ailleurs ils disent qu'il faut absolument purifier les lieux saints.
        certains d'entre eux ont ete attrappes avec des passeports iraniens. tu les vois critiquer l'arabie saoudite mais presque pas un mot sur l'iran qui est le principal soutient des zanadiqas rawafidh a travers le monde. ceux qu'ils pretendent combattre en syrie et en irak.
        l'imam al foudayl ibn iyad a dit:
        " اتَّبِعْ طُرُقَ الْهُدَى وَلَا يَضُرُّكَ قِلَّةُ السَّالِكِينَ، وَإِيَّاكَ وَطُرُقَ الضَّلَالَةِ وَلَا تَغْتَرَّ بِكَثْرَةِ الْهَالِكِينَ "
        suit les voies de la droiture et cela ne te nuira pas qu'il n'y ai que peu de gens qui les suivent. Et prends garde aux voies de l'égarement et ne soit pas influencé par le grand nombre de ceux qui périssent
        .

        Commentaire


        • #5
          Article offert à la réflexion des muslims comme des mécréants
          .
          L'EIIL vs le Califat et les Empires Islamiques

          Je souhaite juste que tout le monde réfléchisse sur les différences entre l'EIIL (Daech) qui sont des gens stupides, jeunes et qui ne comprennent absolument pas la religion de l'Islâm, et le Califat et les empires muslims qui ont existé durant des siècles.

          1. ‘Ali – رضي الله عنه – a transféré le Califat à Baghdad, et il y avait pourtant encore des minorités qui vivaient sous sa protection : leurs vies, leurs biens, leur honneur et leurs femmes étaient à l'abri.

          2. Les Omeyyades avaient un empire dont Baghdad était la capitale, pourtant des minorités existaient et vivaient en paix dans cet empire. Parmi leurs dirigeants, il y eut le grand compagnon du Prophète Mu’âwiyah et aussi ‘Umar Ibn ‘Abd Al-‘Azîz.

          3. Les Abbasides qui existèrent plus de 700 ans avaient un empire, et des minorités y vivaient et existaient pourtant en paix. Parmi leurs dirigeants, il y eut Hârûn ar-Râchîd.

          4. Salâhuddîn Al-'Ayyûbi, aussi connu sous le nom de Saladin, garantit la sécurité aux [pseudo-]chrétiens à Jérusalem quand ils s'en allaient, et permit aux [pseudo-]chrétiens de pratiquer leur religion librement même après qu'il l'ai conquise.

          5. Les Turcs Ottomans ont eu un empire pendant une longue période et ont pourtant garanti la liberté religieuse pour tous ceux sous leur domination au point où les juifs fuyaient l'Europe des 15e et 16e siècles pour allaient vivre chez les Turcs Ottomans.

          Et maintenant, on a ces chiens sans cœur qui tuent tout le monde, assassinent les muslims sunnites comme les membres de minorités. Alors ou bien ils ont compris l'Islam mieux que ‘Ali, Salâhuddîn, les Omeyyades, les Abbasides et les Ottomans, ou bien ils adhèrent à un égarement manifeste.

          Sous les pouvoirs précités (1 à 5), l'Islâm s'est épanoui et il y avait des savants en abondance. L'EIIL n'a pas même UN SEUL savant réputé qui le soutienne.

          À méditer.


          Auteur : Musa Millington de la Trinité-et-Tobago

          Source : musamills.wordpress.com
          Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 16-08-14, 11:51.
          « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

          Commentaire


          • #6

            J'ai supprimé les derniers commentaires débattant autour de l'appellation "chrétiens nasâra" (celui qui veut en parler qu'il ouvre un nouveau sujet et surtout qu'il se renseigne bien avant de s'exprimer) car cela aller faire dévier du sujet dans lequel nous voulons rassembler ce qui nous est possible comme parole autour de l EIIL pour prévenir la oummah de leur mal.

            Commentaire


            • #7
              Shaykh Ibn Ramzan sur l'EIIL (arabe) :
              - Les musulmans sont innocents/ se désavoue de vous ! -

              (modération: dsl évitons les liens vers youtube. Essaie de ne prendre que l'audio de le mettre sur un compte puis de mettre le lien)

              Commentaire


              • #8
                les liens du "calife" avec les USA

                A la lecture d'un article du réseau voltaire sur john mc cain, j'y ai lu sur ce soi disant calife (tout en sachant que l'auteur: thierry messan, est un grand ami des rafidas):

                En mai 2013, le sénateur John McCain se rendait illégalement près d’Idleb en Syrie, via la Turquie, pour y rencontrer des leaders de l’« opposition armée ». Son voyage n’était rendu public qu’à son retour à Washington.

                Ce déplacement avait été organisé par la Syrian Emergency Task Force qui, contrairement à son intitulé, est une organisation sioniste dirigée par un employé palestinien de l’AIPAC.

                [...]
                Les organisateurs du voyage ont publié cette photographie pour attester de la rencontre.

                Si l’on peut y voir le brigadier-général Salem Idriss, chef de l’Armée syrienne libre, on peut aussi y voir Ibrahim al-Badri (au premier plan, sur la gauche) avec lequel le sénateur est en train de discuter. De retour de ce voyage surprise, John McCain, affirma que tous les responsables de l’Armée syrienne libre sont des « modérés auxquels on peut faire confiance » (sic).

                Or, depuis le 4 octobre 2011, Ibrahim al-Badri, alias Abu Du’a, figurait en sur la liste des cinq terroristes les plus recherchés par les États-Unis (Rewards for Justice). Une prime pouvant aller jusqu’à 10 millions de dollars était offerte à qui aiderait à sa capture. Le lendemain, 5 octobre 2011, Ibrahim al-Badri était porté sur la liste du Comité des sanctions de l’Onu comme membre d’Al-Qaïda.


                En outre, un mois avant de recevoir le sénateur McCain, Ibrahim al-Badri, sous le nom de guerre d’Abou Bakr Al-Baghdadi, créa l’État islamique en Irak et au Levant (ÉIIL) —tout en appartenant toujours à l’état-major de la très « modérée » Armée syrienne libre—. Il revendiqua l’attaque des prisons de Taj et d’Abou Graïb en Irak, dont il fit évader entre 500 et 1 000 jihadistes qui rejoignirent son organisation. Cette attaque était coordonnée avec d’autres opérations presque simultanées dans huit autres pays. Chaque fois, les jihadistes évadés rejoignirent des organisations combattantes en Syrie. Cette affaire est tellement étrange qu’Interpol émit une note et requit l’assistance des 190 pays membres.

                [...]
                John McCain est connu pour avoir été prisonnier de guerre au Vietnam, durant 5 ans et y avoir été torturé. Il fut victime d’un programme visant non pas à arracher des renseignements, mais à inculquer un discours. Il s’agissait de transformer sa personnalité pour qu’il fasse des déclarations contre son propre pays. Ce programme, étudié à partir de l’exemple coréen pour la Rand Corporation par le professeur Albert D. Biderman, a servi de base aux recherches conduites à Guantánamo et ailleurs par le docteur Martin Seligman. Appliqué sous George W. Bush à plus de 80 000 prisonniers, il a permis de transformer plusieurs d’entre eux pour en faire de vrais combattants au service de Washington. John McCain, qui avait craqué au Vietnam, le comprend donc parfaitement. il sait comment manipuler sans état d’âme les jihadistes.

                [...]
                L’opération a été préparée de longue date, avant même la rencontre de John McCain avec Ibrahim al-Badri.

                [...]

                Dans la dernière livraison de son magazine, l’Émirat islamique a consacré deux pages à dénoncer le sénateur John McCain comme « l’ennemi » et « le croisé », rappelant son soutien à l’invasion états-unienne de l’Irak. De peur que cette accusation reste inconnue aux États-Unis, le sénateur a immédiatement publié un communiqué qualifiant l’Émirat de « plus dangereux groupe terroriste islamiste dans le monde ».

                Cette polémique n’est là que pour distraire la galerie. On aimerait y croire… s’il n’y avait cette photographie de mai 2013.
                أيوب أبو معاذ السلوفيني الفرنسي
                ____الشبكة العلمية السلفية_____

                Commentaire


                • #9
                  L'EIIL est une épreuve pour la Ummah,
                  alors prend garde à eux

                  Traduction et édition effectuées en anglais par Musa Millington At-Trinidadi

                  Introduction

                  Depuis l'apparition de ce groupe nommé EIIL [État Islamique d'Irak et du Levant], beaucoup de Muslims d'Occident ont été éprouvés à leur sujet. Car ils n'ont consulté personne dans leur pays qui soit digne de confiance concernant leur religion, et n'ont pas lu et n'ont pas écouté les paroles des savants sur ce groupe particulier.

                  La réalité est qu'Abu Bakr Al-Baghdâdi [le chef de ce groupe] est inconnu et que les membres de ce groupe ont pour habitude de traiter les Muslims, les savants et les prêcheurs qui ne sont pas d'accord avec eux, d'apostats. Ils sont aussi d'avis que tous les gouvernements muslims ont apostasié de la religion d'Allah et que leur sang est Halâl (licite). Il s'agit bien d'un groupe de renégats1 assoiffés de sang, que le Prophète a décrit en disant (traduction approchée) :

                  « À la fin des temps apparaîtrons des gens avec des dents neuves (c.-à-d. jeunes en âge), insensés. Ils prononceront certaines des meilleures paroles de l'humanité et réciteront le Coran, mais il n'ira pas plus loin que leur clavicule. Ils passeront au travers de l'Islam comme la flèche au travers de sa cible. »2

                  Ce traité comprend un article du noble Cheikh, le grand savant, le Muhaddith de Médine ‘Abd al-Muhsin al-‘Abbâd, et des paroles du ‘Allâmah Cheikh Sâlih as-Suhaymi, enseignant à la mosquée du Prophète , ainsi que [...] de Cheikh Muhammad Ibrâhîm Âli Sa’dah al-Misri qui enseigne au Caire en Égypte.

                  Qu'Allah fasse de cet effort une cause de guidée pour ceux qui ont été trompés par ces individus. Il est Celui qui entend et qui voit tout.


                  ______________________________

                  1 Appelés les Khawârij.
                  2 Ibn Majah : 168
                  Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 28-08-14, 19:52.
                  « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

                  Commentaire


                  • #10
                    La Fitnah du prétendu Caliphat d'Irak
                    Cheikh ‘Abd el-Muhsin el-‘Abbâd


                    بسم الله الرحمن الرحيم

                    À Allah toutes les louanges, et que le salut et les bénédictions aillent au prophète après lequel plus aucun prophète ne viendra : notre Prophète Muhammad, ainsi qu'à sa famille et ses compagnons. Quoi qu'il advienne :

                    Il y a quelques années en Irak, un groupe qui s'est donné le nom d'État Islamique d'Irak et du Levant a émergé, et ils sont devenus connus par quatre lettres4 (داعش). Ceux qui ont pris sa direction sont, comme le disent certains qui ont suivi les nouvelles les concernant, beaucoup à avoir les noms Abu Fulân (père d'Untel) de tel endroit, ou Abu Fulân Ibn Fulân (père d'Untel fils d'Untel), des attributions à un pays ou à une tribu particulière, comme c'est le cas des inconnus qui se cachent derrière des surnoms et des affiliations.5 Et après qu'un moment se soit écoulé avec la guerre qui a eu lieu entre le gouvernement syrien et ceux qui le combattent, des groupes de cette faction sont venus qui n'ont pas combattu le gouvernement mais ont au contraire combattu les gens de la Sunnah résistants au régime et les ont assassinés. Et il est maintenant chose bien connue qu'ils tuent leurs victimes au couteau, ce qui fait partie des manières les plus ignobles et offensantes de tuer des êtres humains.6

                    Et au début du Ramadân actuel7, ils ont changé le nom de leur groupe en « État Islamique » et leur chef, appelé Abu Bakr al-Baghdâdi, a délivré un sermon dans une mosquée congrégationnelle de Mossoul, et parmi ce qu'il a dit lors de son sermon, il y a : « J'ai été fait votre chef malgré le fait que je ne sois pas le meilleur des vôtres ». Et il dit vrai lorsqu'il dit qu'il n'est pas le meilleur d'entre eux, car si le meurtre de ceux qui ont été tués au couteau est venu de son ordre ou avec sa connaissance et approbation, il est alors le pire d'entre eux en raison de la parole du Prophète :

                    ((من دعا إلى هدى كان له من الأجر مثل أجور من تبعه، لا ينقص ذلك من أجورهم شيئا، ومن دعا إلى ضلالة كان عليه من الإثم مثل آثام من تبعه، لا ينقص ذلك من آثامهم شيئا))

                    « Celui qui appelle à une guidée aura une récompense pareille à celle de ceux qui l'ont suivi, sans que cela ne diminue leur récompense, et celui qui appelle à un égarement aura un péché pareil aux péchés de ceux qui l'ont suivi, sans que cela ne diminue leurs péchés. »8

                    Et cette parole qu'il a dite pendant ce sermon a été dite par Abu Bakr le Véridique, le premier Khalîfah de l'Islâm après le Messager d'Allah alors que lui était le meilleur de cette Communauté qui est la meilleure des communautés ; il a dit cela par humilité bien que lui et les Compagnons savaient qu'il était le meilleur d'entre eux d'après les preuves qui sont venus dans les propos du Messager d'Allah .

                    Ce qui est bon pour ce groupe, c'est qu'ils reconsidèrent et reviennent à la guidée avant que leur état ne disparaisse dans le vent de la même manière que ceux qui l'on précédé à différentes époques9. Et parmi les choses qui attristent, il y a que cette fitnah, de ce prétendu Khilâfah (Califat) qui est apparu il y a quelques jours a trouver acceptation de la part de certains jeunes sur la terre des deux Harams (Makkah et Al-Madînah). Ils ont manifesté leur joie et plaisir à [la nouvelle de ce prétendu Khilâfah], comme l'assoiffé devient heureux à la vue d'un mirage. Et parmi eux il y a en a qui croient que l'on doit prêter allégeance à ce Khalîfah (Calife) inconnu !10 Comment peut-on espérer du bien de quelqu'un qui a été éprouvé par le Takfîr11 et par les types de meurtres les plus infâmes et graves ? Ce qui incombe à ces jeunes c'est de se raviser de se ruer vers le braiement de tout âne12, et de s'en référer pour toute chose à ce qui est venu d'Allah et Son Messager , parce qu'en faisant ainsi on a la sûreté, la sécurité et la délivrance dans ce monde et dans l'Au-delà. Et ils doivent revenir aux savants dignes de confiance qui peuvent les conseiller eux et les Muslims.13

                    Parmi les exemples de ceux qui ont été sauvés de l'égarement après y avoir pensé, car ils sont revenus aux gens de science, il y a ce que Muslim a rapporté dans son recueil authentique d'après Yazîd al-Faqîr, qui a dit :

                    « L'avis des Khawârij (que ceux qui commettent des péchés majeurs sont voués à demeurer éternellement en Enfer) m'avait obsédé, et nous sommes sortis avec un grand groupe dans l'intention de faire le Hajj et de prêcher aux gens (les idées des Khawârij). Il (le narrateur) a dit : Nous sommes passés par Médine et avons trouvé Jâbir fils de ‘Abdillâh assis près d'une colonne en train de narrer aux gens (les 'Aḥâdîth du Prophète ). Lorsqu'il parla des habitants de l'Enfer qui en sortiront, je dis : « Ô compagnon du Messager d'Allah ! que rapportez-vous, alors qu'Allah dit :

                    ﴾ إِنَّكَ مَن تُدْخِلِ النَّارَ فَقَدْ أَخْزَيْتَهُ ﴿

                    « Quiconque Tu fais entrer dans le Feu, Tu le couvres vraiment d'ignominie. » (3:192)

                    et :

                    ﴾ كُلَّمَا أَرَادُوا أَن يَخْرُجُوا مِنْهَا أُعِيدُوا فِيهَا ﴿

                    « Toutes les fois qu'ils voudront en sortir (pour échapper) à la détresse, on les y remettra » (22:22)

                    Alors que dites-vous ? Il répondit : As-tu lu le Coran ? Je dis : Oui. Il dit : As-tu entendu parlé de la [haute] position de Muhammad عليه السلام, celle à laquelle Allah le hissera ? Je dis : Oui. Il dit : « Certes que la position de Muhammad est la position de grande gloire par laquelle Allah fera sortir qui Il veut faire sortir. » Il décrivit ensuite le Chemin (le Pont) et le passage des gens dessus, et dit : Je crains ne pas me rappeler (d'autres choses) mais je me rappelle toujours que des gens sortiront de l'Enfer après y avoir été, et il dit : « Ils en sortiront comme s'ils étaient du bois d'ébène. » Il (le narrateur) a dit : Ils entreront dans une rivière, une des rivières du Paradis, et s'y laveront, puis ils en sortiront comme s'ils étaient du papier (c.-à-d. blancs). Nous (le groupe) sommes alors retournés et avons dit : « Malheur à vous ! Comment ce vieil homme (cheikh) pourrait-il mentir sur le Messager d'Allah ?! » Nous sommes revenus (des avis des Khawârij), et – par Allah ! – tous d'entre nous avons abandonné cela excepté un seul homme. Ou comme a dit Abu Nu’aym. »14

                    Abu Nu’aym, c'est Fadl fils de Dakîn, il fait partie des hommes de la chaîne de transmission. Et le récit montre que ce groupe trouvait admirable l'idéologie des Khawârij quant au fait de dire de quelqu'un qui commet des péchés majeurs que c'est un mécréant en plus de croire qu'il resterait en Enfer pour toujours. Et ils ont renoncé à cette idéologie après le Hajj. Et cela fait partie des plus grands bénéfices dont profite le Muslim quand il s'en réfère aux gens de science.

                    Et parmi les choses qui démontrent le danger de l'extrémisme dans la religion, de la déviation de la vérité et de s'opposer à ce à quoi adhéraient Ahl as-Sunnah wal-Jamâ’ah, il y a la parole [du Prophète ] dans un hadith rapporté par Hudhayfah – رضي الله عنه – (traduction relative et approchée) : « Ce que je crains en vérité pour vous le plus, c'est un homme qui lit le Coran, si bien que sa beauté [au Coran] se voit sur lui et il devient une force pour l'Islam ; puis il s'en détache et le jette derrière son dos, et va ensuite voir son voisin [pour le combattre] avec l'épée et l'accuse de donner des associés à Allah. Je [Hudhayfah] dis : Ô Messager d'Allah , qui mérite le plus d'être accusé de Chirk, l'accusateur ou l'accusé ? Il répondit : « L'accusateur. » » L'Imâm Al-Bukhâri l'a rapporté dans son Histoire15 et Abu Ya’lâ l'a rapporté ainsi que Ibn Hibbân et al-Bazzâr. Voir as-Sahîhah d'Al-Albâni (3201).

                    Et quand on est jeune on a habituellement un manque de compréhension. Le montre ce qu'a rapporté Al-Bukhâri dans son recueil authentique, avec sa chaîne de transmission reliée à Hichâm fils de ‘Urwah qui rapporte que son père a dit : « J'ai dit à ‘Â'ichah, la femme du Prophète , et à l'époque j'étais un jeune garçon : « Comment interprètes-tu la Parole d'Allah (traduction approchée) : { As-Safa et Al-Marwah (deux montagnes de Makkah) sont vraiment parmi les lieux sacrés d'Allah. Donc, quiconque fait pèlerinage à la Maison ou fait la ‘Umra ne commet pas de péché en faisant le va-et-vient entre ces deux monts. } À mon avis ce n'est pas pécher de ne pas faire le va-et-vient entre eux. » ‘Â'ichah a répondu : « Que non ! (ton interprétation est fausse) si c'était comme tu dis, le verset aurait dû être : « Donc, quiconque fait pèlerinage à la Maison ou fait la ‘Umra ne commet pas de péché en ne faisant pas le va-et-vient entre ces deux monts. » Ce verset a été révélé en rapport avec les Ansar qui (pendant la période pré-islamique) rendaient visite à Manat (une idole) après avoir acquis leur Ihram, et elle était située près de Qudayd (un endroit à Makkah) et ils considéraient que c'était un péché de faire le va-et-vient entre As-Safa et Al-Marwa. Quand l'Islâm est venu, ils ont questionné le Messager d'Allah sur cela, et c'est alors qu'Allah révéla (le verset 2:158, traduction approchée) : { As-Safa et Al-Marwah (deux montagnes de Makkah) sont vraiment parmi les lieux sacrés d'Allah. Donc, quiconque fait pèlerinage à la Maison ou fait la ‘Umra ne commet pas de péché en faisant le va-et-vient entre ces deux monts. } » »16

                    ‘Urwah fils de Zubayr fait partie des meilleurs Tabi’în (élèves des Sahabah), et il fait partie des sept savants du Fiqh de Médine qui ont vécu au temps des Tâbi’în, et il s'est excusé [comme on le voit] pour cette compréhension erronée en disant qu'à l'époque où il interrogeait il était jeune. Et il est clair que la jeunesse est habituellement accompagnée d'une mauvaise compréhension et que revenir aux gens de science mène au bien et à la sûreté.

                    Et dans Sahîh Al-Bukhâri, d'après Jundub fils de ‘Abdillâh :

                    « La première chose de l'Homme (du corps humain) à se putréfier est son ventre ; celui qui peut faire en sorte de ne manger que de la bonne nourriture (Halâl et obtenue honnêtement), qu'il le fasse, et celui qui peut faire en sorte de ne pas avoir de sang sur les mains afin que rien ne vienne s'interposer entre lui et le Paradis, qu'il le fasse. »17

                    Le Hâfidh [Ibn Hajar] a dit dans Fath al-Bâri (13/130) : Et il est venu du Prophète également d'après at-Tabarâni par la voie de Ismâ’îl fils de Muslim, d'après Hasan, d'après Jundub (traduction approchée) : « Vous savez que j'ai certes entendu le Messager d'Allah dire : Faites qu'entre l'un d'entre vous et le Paradis il n'y ait pas de barrière et qu'il n'ait pas du sang de Muslim sur les mains sans droit. » Même si ce n'est pas rapporté directement du Prophète , cela a le même jugement car cela n'émane pas de l'opinion personnelle. Et c'est une menace sévère adressée à celui qui tue sans droit un Muslim.

                    Ces 'Ahâdîth et récits ('âthâr), je les ai cités dans l'épître : « Par quelle raison et quelle religion les attentats et la destruction peuvent-ils être appelés Jihâd ? Malheur à vous, jeunes, réveillez-vous ! », et il s'y trouve plusieurs versets, Ahâdîth et récits qui montrent l'illicéité de se tuer soi-même ou de tuer autrui sans droit. J'ai publié cette épître isolément en 1424 A.H. et en 1428 A.H. avec un autre traité intitulé : « Conseil et rappels à ceux qui ont été éprouvés par le Takfîr et les attentats », dans la collection de mes livres et traités (6/225-279).

                    Il incombe à ces jeunes qui se sont rués derrière le cri de ce groupe de se réexaminer et de revenir à la droiture, et de ne pas penser à les rejoindre quittant ce faisant cette vie avec des ceintures d'explosifs qu'ils portent ou en étant tué au couteau ce qui est un trait distinctif de ce groupe. Et il leur incombe d'écouter et d'obéir à l'État saoudien18, sous l'autorité duquel eux et leurs pères ainsi que leurs grands-pères vivent en sécurité. C'est réellement le meilleur pays au monde malgré ses défauts19 ; parmi les plus grandes causes desquels (de ces défauts) il y a la fitnah de ceux qui se sont occidentalisés dans ces pays, qui halètent derrière le suivi aveugle de l'Occident dans toute chose dans laquelle il y a un mal.

                    Je demande à Allâh de rectifier la situation des Muslims partout dans le monde, de guider leur jeunesse vers tout bien et de préserver le pays des deux Harams, ses dirigeants et son peuple de tout mal. Et de le guider à tout bien et de le protéger contre le mal des mauvais et les plans des pécheurs. Il est Celui qui répond à toutes les prières. Et que le salâm et la salâh d'Allah aillent à notre Prophète Muhammad, sa famille et ses compagnons.


                    Source : http://www.al-abbaad.com/index.php/a...125-1435-09-28


                    ______________________________

                    4 Dawlah Islâmiyyah lil-‘Irâq wa ch-Châm (État Islamique d'Irak et du Levant) « Daech », maintenant simplement EI (État Islamique).

                    5 C.-à-d. que leur vrai nom et le nom de leur père demeurent inconnus de la plupart des gens.

                    6 Ils ont affiché cela fièrement sur une bande vidéo dans laquelle il coupent le cou de leurs opposants avec des couteaux qui pourraient servir à abattre chèvres et moutons.

                    7 Cet article a été écrit récemment par le Cheikh.

                    8 Sahîh Muslim : 6804

                    9 Complément d'information : de nombreux groupes ont revendiqué le Califat avant cela, comme les Ahmadis et les Chiites duodécimains (tels que les Fatimides) qui sont deux sectes mécréantes, les soufis et d'autres encore. Mais une prétention reste une prétention à moins qu'elle ne soit appuyée par des preuves.

                    10 Le passé de cette homme appelé Abu Bakr Al-Baghdâdi est lui-même douteux et ceux qui l'ont nommé Khalîfah sont inconnus. On se demande où est passée la raison de ceux qui les suivent.

                    11 Action de déclarer des Muslims mécréants.

                    12 نعيق كل ناعق est une expresson très générale qui peut vouloir dire le chant de tout coq, le braiement de tout âne, etc.

                    13 C'est leur grand problème. Pas UN SEUL savant de Ahl as-Sunnah n'a soutenu leur folie et cela ressemble à la parole de Ibn ‘Abbâs dans laquelle il a dit aux Khawârij : « Je suis venu ici d'un rassemblement des Compagnons et je ne vois pas un d'entre eux parmi vous ». Ils disent même des savants que ce sont des mécréants et des hypocrites et ils ne prennent par conséquent pas en considération leurs positions.

                    14 Sahîh Muslim : 191

                    15 Intitulée l'Histoire de Baghdâd

                    16 Sahîh Al-Bukhâri : 4497

                    17 Ibid. : 7152

                    18 Bien que cela ait été écrit pour les saoudiens, c'est aussi un conseil général pour tous les jeunes qui envisageraient de rejoindre ce groupe.

                    19 Ceux qui ont voyagé à travers le monde muslim peuvent reconnaître cela. Le pays des Harameyn est le seul pays muslim où les tombes ne sont pas adorées et où la ‘aqîdah (croyance) correcte est répandue au sein du peuple et où les livres des Salaf (Pieux Prédécesseurs) sont enseignés.
                    Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 23-08-14, 13:05.
                    « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

                    Commentaire


                    • #11
                      al salamou 'alaykoum les freres
                      Quelqu'un aurait il connaisance d une parole de chaykh 'abdal 'aziz al chaykh sur ce groupe et qui dirait de les combattre. je ne citerai pas le site pour ne pas leur faire de publicité mais seulement les paroles qui sont attribuées au moufti

                      Extrait de l article :

                      -Deux pays trés hostiles aux chiites pouvaient etre tentés de soutenir en sous main l'organisation: l'arabie saoudite et le qatar. mais ils ont l un et l autre pris clairement leur distance.

                      -le grand moufti de la mecque ,'abdal 'aziz al chaykh, a appelé a combattre les partisans de l’état islamique. Les idées de ce dernier, a t il déclaré, sont "l ennemi numéro un de l islam"
                      c'est cette paroles que j aimerais savoir si quelqu'un en a connaissance barakallahou fikoum

                      Commentaire


                      • #12
                        qu'Allah te récompense ya aba ahmad pour la parole de shaykh al 'abbad.

                        je suis en train de traduire la parole du mufti. Il dit:

                        "Et les pensées de l'extrémisme, du rigorisme et du terrorisme qui sèment la corruption sur terre et saccagent culture et bétail n'ont rien à voir avec l'Islam et sont plutôt l'ennemi numéro un de l'Islam et les muslims sont leurs premières victimes comme c'est le cas avec Da'ich (l'EI), al qa'idah et ce qui en découle comme groupes."

                        وأن أفكار التطرف والتشدد والإرهاب الذي يفسد في الأرض ويهلك الحرث والنسل ليس من الإسلام في شيء , بل هو عدو الإسلام الأول , والمسلمون هم أول ضحاياه , كما هو مشاهد في جرائم ما يسمى بداعش والقاعدة وما تفرع عنها من جماعات "

                        Quant à "l'appel à les combattre" c'est peut être tiré du fait qu'il a cité le hadith sur les khawarij: "lorsque vous les rencontrez, tuez-les car il y a une récompense dans le fait de les tuer auprès d'Allah le jour du jugement."
                        أيوب أبو معاذ السلوفيني الفرنسي
                        ____الشبكة العلمية السلفية_____

                        Commentaire


                        • #13
                          آمين et qu'Allah vous récompense à vous aussi et à celui qui a relu et corrigé. Voici la suite :

                          Parole du Cheikh Sâlih As-Suhaymi sur l'EIIL

                          « Le dire correct est qu'il s'agit d'un groupe Khâriji20, Takfiri, et ils ont tué le fils de mon cousin maternel il y a quelques jours, prétendant qu'il était apostat car il faisait partie d'un autre groupe qui s'opposait à eux. Et l'un comme l'autre ont des méthodes/voies déviantes, qu'ils s'appellent EIIL ou an-Nosrah. »21

                          Parole du Cheikh Muhammad ibn Ibrâhîm Âli Sa’dah

                          « Ces gens ont la croyance des Khawârij et on ne doit pas se réjouir des avancés qu'ils prétendent avoir fait, car cette avancée n'est pas sur la voie du Prophète , et il est craint que cela ne mène possiblement à ce que les ennemis de l'Islam conquièrent plus de pays muslims. Nous demandons à Allah de défendre les pays muslims contre leurs ennemis, de retourner leurs plans contre eux. Mais ces Khawârij traitent les Takfiris (qui ont la même croyance) d'apostats. Même le conseil venant des grands Khawârij comme Ayman adh-Dhawahiri et ses semblables, ils ne les écoutent jamais et ne leur prêtent pas attention, alors qu'en est-il d'autres qu'eux [croyez-vous qu'ils vont les écouter] ?... »22

                          Conclusion

                          C'est un devoir pour le muslim de rester prudent, et il ou elle doit comprendre que la victoire est pour ceux qui craignent Allâh et suivent la Sunnah du Prophète . Quant à ces personnes, leur but les met sur la voie d'un désastre imminent. Le Prophète a dit les concernant (traduction approchée) :

                          « Toutes les fois qu'ils montrent une corne, on la leur coupe » [il l'a dit] plus de vingt fois, « jusqu'à ce que le Dajjâl sorte au milieu d'eux. »23

                          Qu'Allah nous protège contre le fait de les suivre, d'encourager les autres à les rejoindre, d'appeler à leur méthodologie, de les mener et de se taire à leur sujet. Et qu'Allah nous protège du Dajjâl qui émergera parmi ces individus et groupes.

                          وصلى الله على نبينا محمد وعلى اله وصحبه وسلم

                          Achevé le 14 Chawwal 1435 correspondant au 9 août 2014


                          ______________________________

                          20 Les Khawârij sont connus pour faire sortir ceux qui commettent des péchés majeurs de l'Islâm. Ils sont aussi connus pour se révolter contre les gouvernements muslims et les vilipender. Takfîri signifie qu'ils traitent les muslims de mécréants et le font à la légère.
                          21 http://safeshare.tv/w/OKtFWxZtlM
                          22 http://aloloom.net/show_sound.php?id=15526
                          23 Ibn Mâjah : 174
                          Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 28-08-14, 20:03.
                          « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

                          Commentaire


                          • #14
                            Des Chuyûkh du Yémen ont clarifié que l'on trouve chez eux (l'EIIL) certains des traits suivants :

                            1. Un takfîr extrême des gouverneurs muslims

                            2. L'idéologie des attentats-suicides

                            3. L'engagement dans la corruption de certains pays muslims ; parmi leurs paroles il y a : « C'est un devoir de purifier les deux Harams de la saleté »

                            4. Tuer les Imâms des mosquées de Ahl as-Sunnah en Irak

                            5. Ne pas remplir les conditions que les savants établissent pour le khurûj contre un dirigeant kâfir

                            6. Certains de leurs chefs ont l'idéologie d'al-Qaïda

                            7. Ils ont des principes de takfîr qui s'opposent aux principes des Salaf as-Sâlih

                            Voilà quelques points évoqués rapidement à leur sujet par les chuyûkh.

                            Quant à Cheikh Yahya al-Hajûri et ses élèves, ils continuent de mettre en garde contre ce groupe maléfique appelé « EIIL ».

                            Nous demandons à Allâh d'aider les Muslims et de rectifier leur état.

                            Écrit en anglais par Abû Fajr ‘Abd al-Fattâh b. ‘Uthmân
                            Source
                            Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 30-08-14, 22:39.
                            « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

                            Commentaire


                            • #15
                              Le Cheikh ‘Abd al-Muhsin al-‘Abbâd – qu'Allah le préserve – fut questionné :

                              Question :

                              Certains appellent l'État islamique (EIIL/ISIS/Daesh) qui est présent actuellement « Khawârij » [c'est le nom d'une secte d'hérétiques], est-ce correct ?

                              Réponse :

                              Pas de doute que leurs caractéristiques et leurs actes sont ceux des Khawârij. L'état que l'on appelle l'état de Dâ’ech, il ne convient pas de les appeler État islamique, on doit dire « l'état da’echite » (ad-dawlah ad-dâ’ichiyyah), c'est le nom qui leur sied. Est-ce que le [vrai] État islamique assassine les gens avec des couteaux, et est-ce qu'il sème la corruption et tue [injustement les gens] ? Cela ne fait pas partie de l'Islâm, en aucune manière.

                              Audio : https://www.dropbox.com/s/eqh5wzo16y...A0006.mp3?dl=0

                              Source : aloloomenglish.net
                              Dernière modification par 'Abderrahman Abu Ahmad el Firansiy, 16-09-14, 13:31.
                              « Le signe des gens de la Sunnah est qu'ils suivent les Salaf as-Sâlih et délaissent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. » – Imâm el Asbahâniy [m. 535 H]

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X