Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cheikh Yahyâ a-t-il coupé les paroles des imams dans son livre Les règles du vendredi?

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Cheikh Yahyâ a-t-il coupé les paroles des imams dans son livre Les règles du vendredi?

    الصلاة والسلام على رسول الله أما بعد


    Parmi les choubouhates lancées par les hizbis auxquelles nous n'avions pas répondu du fait que les autres réponses données étaient amplement suffisantes pour convaincre toute personne sensée et sincère et équitable que ces gens-là sont des menteurs et des trompeurs pour ne plus avoir à se baser sur leurs dires.

    Toujours dans le sujet de l'âdhân de 'Outhmân, parmi ce qu'ils disent, il y a que Cheikh Yahyâ aurait coupé les paroles de certains imams pour faire croire aux lecteurs que ces derniers étaient de son avis, que cet adhân est une innovation et qu'il n'est pas permis.
    Bien évidemment, comme à leur habitude, ceux qui écoutent et croient les hizbis ne reviennent pas aux sources ni ne vérifient - car s'ils vérifiaient ils ne se feraient pas avoir -, s'ils l'avaient fait ils auraient compris quel était le but précis de cheikh en citant les paroles de ces imams.

    Il a intitulé le chapitre de sa recherche dans son livre :
    ذكر من حكم بأن الأذان الأول للجمعة محدث وبدعة
    Mention de ceux qui ont jugé le premier adhân du Joum'ah comme étant une chose nouvelle et une innovation.


    De là il cita trente et un noms de savants avec leurs dires.
    Puis il conclut en disant :
    فهؤلاء نحو ثلاثين واحدا من جهابذة علوم هذه الشريعة المطهرة، وهذا الذي ذكرناه هو قليل باعتبار ما في المسألة من إجماع متيقن نقله ابن رجب وغيره كما قدمنا على أن الأذان الأول للجمعة لم تكن على عهد رسول الله صلى الله عليه وسلم ...إلى أن قال... وقد تنوعت عبارات أهل العلم ممن ذكرنا ومن لم نذكر في الحكم على هذا الأذان
    فمن قائل إنه محدث , ومن قائل إنه بدعة ومن قائل غير ذلك من العبارات التي مؤداها النهي عن فعله

    وأما القول إنه محدث ولا بأس بفعله فليس له حجة من الكتاب ولا السنة على هذا القول إلا تلك الشبه الموهمة...


    Donc ceux-là, près de trente et un d'entre les illustres savants et grands connaisseurs de cette législation purifiée. Et ce que nous avons cité est peu si on considère que cette question est basée sur un consensus certifié rapporté par Ibn Rajab et comme nous l'avons précédemment dit, que le premier adhân du joum'ah n'existait pas à l'époque du Messager d'Allâh … jusqu'à ce qu'il dise…
    Les expressions employées par les gens de science sont diverses, de ceux dont on a rapporté et ceux dont nous n'avons pas cité le jugement se rapportant à ce adhân.
    Certains ont dit qu'il est une chose nouvelle (mouhdath), certains ont dit qu'il est une innovation (bid'ah) et certains ont employé d'autres termes impliquant qu'il est interdit de le faire. Quant à ceux qui ont dit qu'il est une chose nouvelle (mouhdath) mais qu'il n'y a pas de mal à le faire ils n'ont aucun argument, ni du Livre ni de la Sounnah sur ce dire hormis cette ambiguïté engendrant une mauvaise compréhension…


    Ensuite il cita ce sur quoi se fondent ceux qui l'autorisent en mentionnant sa réponse de façon scientifique.

    Je conclus en disant que même si cheikh n'a pas cité la parole complète de certains savants, il a cité ce qu'il voulait de leur parole appuyant son objectif qui était de dire que cet adhân est une chose nouvelle qui était inexistante à l'époque du prophète et non pas de leur faire tous dire qu'ils le considèrent comme une innovation interdite en soi. S'il avait voulu tromper les lecteurs où était l'intérêt de le préciser à la fin ?

    Cependant beaucoup de ceux qui lisent ne parlent pas l'arabe donc sont dépendants des traductions des hizbis francophones qui eux-mêmes traduisent des hizbis de base et ne cherchent pas à vérifier vu que leur intention est à la base malsaine.

    Et quand bien même on retirerait les paroles de ces quelques imams cités disant qu'il est permis de faire cet adhân, qu'en est-il de tous les autres dont les avis clairs sont à l'opposé et à leur tête le compagnon 'Abdullâh Ibn 'Omar?

    À savoir que son athar à lui tout seul suffit comme argument pour démentir ce consensus prétendu et aurait dû servir à faire taire tout ce soulèvement que même d'autres, même s'ils sont de l'avis opposé, reconnaissent qu'il y a divergence chez les salafs, que certains blâmèrent cet adhân et citent certaines paroles comme ce fut le cas d'al lajnah ad dâimah sous la présidence de cheikh Ibn Bâz:

    « Il a été rapporté d’un groupe de salafs qu’ils blâmèrent le premier adhan qui avait lieu avant la sortie de l’imam. Wakî’ rapporta de Hishâm ibn al Ghâz qu’il questionna Nâfî’ à propos du premier adhân du Vendredi. Il dit que Ibn ‘Omar dit : « C’est une bid’ah et toute bid’ah est égarement même si les gens la voient bonne. »

    Mansour rapporta d’al Hassan (al Basry) qu’il a dit : « L’appel qui a lieu le vendredi avant la sortie de l’imam et celui d’avant sont une chose nouvelle (innovée). »

    AbdelRazzâq rapporta d’Ibn Joureyj selon ‘Atâ qu’il a dit : « L’adhân du Vendredi (connu) anciennement ainsi que l’iqâmah ne sont qu’un. Quant à l’adhân qui se fait avant la sortie de l’imâm et qu’il ne s’assoit sur le minbar, il est faux. Le premier à l’avoir fait (à Mekkah) est al Hajâj. Quant à nos partenaires, ils n’ont cité qu’un seul adhân. Lorsque l’imam s’assoit sur le minbar et lorsqu’il en descend (l’iqâmah), comme cela se faisait à l’époque du messager d’Allah
    صلى الله عليه و سلم , d’Abou Bakr et de ‘Omar رضي الله عنهما »
    Fin de citation.

    Source : مجلة البحوث العلمية العدد رقم 50 تفضل من هنا الرابط للتقريب
    Je l'avais déjà cité en réfutation à un safîh ignarissime de Birmingham :
    http://aloloom-fr.com/forum/forums/r...=2191#post2191

    Ont-il fait tout ce scandale avec al Albâni qui dit que laisser pousser sa barbe au delà d'une prise de poignée est une bid'ah? Savent-ils combien de sahâbahs et d'imams des salafs étaient connus pour avoir des barbes très denses et très longues, et justement parmi eux 'Outhmân et d'autres (Cheikh Ibn Hizâm a répondu scientifiquement à l'avis de l'imâm al Albâni sur le sujet, le pdf en français sera bientôt diffusé on l'espère incha Allâh).

    Et s'ils reprochent à cheikh Yahya de dire que celui qui fait cet adhân après avoir eu les preuves est un innovateur... eh bien si cette parole est à prendre au pied de la lettre et que cet adhân se fait en Arabie saoudite par exemple avec l'accord de savants de la Sounnah et qui ont sûrement dû avoir eu connaissance des avis opposés, ben dites-nous qui a été rendu innovateur parmi eux pour cela.
    Cheikh Moqbil dit que le mouqallid n'est pas salafi, ce qui est encore plus large, alors pourquoi n'en sont-ils pas choqués ? Il a tenu des propos similaires dans d'autres sujets.

    C'est juste pour encore démontrer l'égarement et la mauvaise intention de ces gens sous couvert de défense des sahâbahs. On aura beau leur donner des preuves à chacune de leur demande, ils continueront à agir à la manière de Phir'awn et son peuple face à Mousâ. Allâh dit:
    وَقَالُومَهْمَا تَأْتِنَا بِهِ مِنْ آيَةٍ لِتَسْحَرَنَا بِهَا فَمَا نَحْنُ لَكَ بِمُؤْمِنِينَ
    Et ils dirent quelque soient les signes que nous tu apportes pour nous fasciner nous ne te croirons pas.


    Voilà l'aboutissement de celui qui marche sur la règle de "croire avant de savoir". Tu as beau lui apporter il refusera quitte à mentir ou à tomber dans l’injustice.
    والحمد لله رب العالمين


  • #2
    جزاك الله خيرا
    Tout en sachant que, comme le souligne al imam Al Albani sur le sujet, l'adhan de 'Uthmân fut fait en dehors du masjid. Alors en quoi l'adhan fait à notre époque dans le masjid est l'adhân de 'Uthmân?

    Également ceci montre le ta'assub de ces gens sur des sujets de fiqh où la divergence peut avoir lieu et leur manque de clairvoyance sur la façon d'agir avec l'opposant dans le fiqh. C'est à dire en démontrant scientifiquement en quoi il se trompe et quel est l'avis juste.

    Tout comme le fait que leur objectif dans ce sujet comme dans tant d'autres est de s'attaquer à shaykh Yahya, et pas de "défendre les sahabas" comme ils le prétendent. Car sinon, que disent-ils de la parole de shaykh Muqbil et des autres? Shaykh Muqbil approuve son élève shaykh Yahya concernant l’adhan de ‘Uthman

    أيوب أبو معاذ السلوفيني الفرنسي
    ____الشبكة العلمية السلفية_____

    Commentaire

    Chargement...
    X