Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Qui était Yassin Al 'Adani ?

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Qui était Yassin Al 'Adani ?

    Qui est Yassin Al 'Adani ?

    Il est dit dans Mukhtasar al bayan expliquant la hizbiyyah d'Abd Ar Rahman Al 'Adani (qui fut également tué auparavant) p.8 :

    (Abd Ar Rahman Al Adani) se mit à se rapprocher de gens avec lesquels il était en conflit, tels ‘Alî al-Hudayfî, Yâssin al-‘Adanî et d’autres, sans que rien ne puisse impliquer cela, tel un arrangement ou un repentir. ‘Abdel-Rahmân al-’Adanî disait sur Yâssin : « Il n’a aucun bon comportement, et je ne pense pas qu’il lui soit accordé la réussite ». Et Yâssin disait sur ‘Abdel-Rahmân al-’Adanî : « Il n’est pas pur comme le lait, mais alors vraiment pas !!! Il y a plutôt des choses à se reprocher !! »
    Et Abd Ar Rahman Al Adani disait de Yassin avant la fitnah: "c'est un pervers (fasiq)." Mais comme il est bien connu dans la hizbiyyah, ces deux-là se sont unis dans un objectif commun détestable et exécrable: causer du tort à la da'wah salafiyyah pure de Dammaj.

    Parmi les faits bien connus du début de la fitnah d'al 'adani à Dammaj est le fait que les maftuns délaissaient les cours de shaykh Yahya et se rassemblaient en assises secrètes dans des chambres ou des boutiques fermées comme cité p.14. Yassin Al 'adani faisait partie de ces gens se cachant comme des voleurs.

    Cette question a été posée au grand savant al-Muhaddith Ahmad ibn Yahyâ an-Najmî (:) : « Est-ce que le fait de se rendre avec des jeunes dans des lieux retirés fait partie de la voie (minhaj) des ikhwân muslimûn ? Ou en est-il autrement ? »

    Sa réponse fut : « Oui, tout à fait ! Cela fait partie de leur voie. Ils disent : nous partons pour lire le Coran, ou d’autres choses de genre. Ils se rendent ainsi dans la nuit dans des lieux éloignés ! Puis ils s’assoient et font des chants (anâshid) et d’autres choses de la sorte qui sont des innovations…. Car si ces gens étaient véridiques dans ce à quoi ils appellent et dans le fait qu’ils ne souhaitent que faire des adorations, il aurait alors fallu qu’ils s’assoient dans les mosquées.Ce que l’on retient est que leurs actes sont très dangereux. Ce genre de personne, en réalité, ne souhaite que faire des choses qu’ils ne souhaitent pas divulguer et veulent qu’elles demeurent cachées. De façon à ce qu’ils ne peuvent les expliciter clairement qu’à ceux qui sont présents avec eux, et ils ne peuvent pas en parler franchement devant un grand groupe de personnes. Ils ne le peuvent qu’en présence de ceux en qui ils font confiance… » Fin de citation. (AlFatâwa al-Jaliyyah, p64)

    Il a également dit : « Qu’est ce qui pousse donc à faire les choses en secret ?! Si ce n’est que leur daw’a (leur prédication) ne comprend des choses autres que l’apprentissage des préceptes religieux qu’ils souhaitent tenir dissimulés afin de parvenir à leur fin » Fin de citation. (Al-Mawrid al-‘Adhb, p246)

    Il est dit p.42:

    Lorsque Abû-l-Khattâb le libyen s’est fait renvoyer, Yassîn al-A’danî lui a dit : « Tu as certes obtenu le succès ! ». Et Abû-l-Khattâb de lui répondre : « C’est la grâce d’Allah qu’Il accorde à qui Il veut ! » Comme en a témoigné ‘Uthmân l’algérien auprès d’un groupe de frères algériens.

    Lorsque Yassîn al-‘Adanî s’est fait renvoyer, il a dit : « Le visa est sorti ! » Comme cela a été rapporté par Kamâl al-‘Adanî.
    Ceci montre le peu d'estime que cet homme avait de lui-même, car s'il en avait eu, il serait parti de Dammâj tout seul.

    Il est dit p.51 :

    Lorsque certains lui ont dit : nous souhaiterions bien que tu remercies Shaykh Yahyâ - qu’Allah le préserve - pour avoir fait la préface de ton livre, il a répondu : « Je le déteste, je ne peux pas me voir sa face ! » Comme en témoigne le frère Muhammad al-‘Amûdî.
    Et ceci eut lieu avant la fitna d'Al 'Adani ce qui montre le comportement de cet homme avec son shaykh et la haine et la rancœur qui se tapissaient dans la noirceur de son être.

    Il est dit p.74 :

    Yâssin al ‘Adanî a dit : « Pourquoi les savants du Yémen ne viennent pas trancher cette affaire, ils n’ont pas de quoi acheter l’essence [il se moque d’eux] !! » ‘Abdel-Rahmân as-Shaybânî a entendu ces propos.
    Ceci car le hizbi ne juge les gens que s'ils sont en accord avec ses passions et qu'il ne soutient que celui qui est de son côté...

    Voilà un aperçu de ce hizbi khabith qui est mort d'une mauvaise fin, assassiné. Et les tazkiyyas de ses amis hizbis ne changeront pas la réalité...
    أيوب أبو معاذ السلوفيني الفرنسي
    ____الشبكة العلمية السلفية_____

Chargement...
X