Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le catalogue réactualisable des erreurs d'oubayd!

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le catalogue réactualisable des erreurs d'oubayd!


    J’ouvre ce poste où nous traduirons au fur à mesure incha Allah les erreurs du qardawy de Saoudiyah, l’imam (dans l’égarement) oubayd al jabiry.

    1- Il autorise les élections
    Réfutation de Sheikh Yahyâ sur la fatwa des élections d’al Jâbiry
    Autres réfutations:

    http://dammaj-fr.com/voter-ou-pas-ne-votez-pas/

    2- Il autorise le fait d’aller chez les sorciers pour retirer la sorcellerie. (Réfutation des savants à cette prétention)
    3- Il autorise à participer à des innovations comme le mawlid et à faire le qounout tous les jours lors de salat al fajr.
    ‘Oubeyd al Jâbiry autorise de faire des bid’ahs au nom de la sounnah

    4- Il autorise la mixité dans les lieux de travail et d’enseignement:
    ‘Ubayd et les dentistes

    ‘Oubeyd al Jâbiry autorise les étudiants en médecine d’étudier les accouchements et d’ausculter la femme.


    5- Il dit : tout ce qui cause une fitnah, il faut le délaisser même si c’est Sahih al Boukhary !!!
    ‘Ubayd et Sahih Al Bukhari

    6- pour lui les péchés sont pire que les innovations.
    ‘Oubeyd al Jâbiry autorise de faire des bid’ahs au nom de la sounnah

    7- La hijrah à birmingham:
    Réfutation de shaykh Yahya à l’incroyable fatwa d’Ubayd Al Jabiri sur le fait d’émigrer à Birmingham

    Puis 'Ubayd est encore revenu sur sa parole (une fois de plus) en s'embrouillant sans convaincre (une fois de plus) : Réalité du retour de ‘Ubeyd de sa fatwa de hijrah à Birmingham (s. Abû Hâtim Al Jazârî)

    8- Il dénigre le prophète Youssouf عليه السلام
    9- Il dénigre le compagnon Ka’b ibn Malik.
    Réfutation de l’abominable supposition faite par Oubayd al jabiri à l’égard du noble compagnon Ka’b ibn Mâlik Al Ansâri – رضي الله عنه –

    ‘Oubeyd al Jâbiry s’est-il vraiment repenti de sa diffamation envers Ka’b Ibn Malîk ? Par Yousouf Abou Hâtim

    10- Il dénigre l’émir des croyants dans le hadith Chou'’ba.
    Ubaid Al Jabiri dénigre l’imam Chu’'bah Ibn Al Hajjâj (82H-160H)


    Défense de l’imam Chou’bah face aux accusations de cheikh ‘Oubayd (PDF)

    11- Il dénigre les algériens et les libyens et il espère qu’on leur interdira l’entrée en Saoudiyah
    Pour ‘Ubayd : « les algériens sont des ânes sauf ceux à qui Allah fait miséricorde »


    12- Il autorise le fait de faire des invocation en groupe après la prière.
    ‘Oubeyd al Jâbiry autorise de faire des bid’ahs au nom de la sounnah

    13- Il autorise le travail dans un bureau de change à riba.
    ‘Oubeyd al Jâbiry autorise de faire des bid’ahs au nom de la sounnah

    14- Il autorise l’apparition à la télé.
    15- Il autorise le taillage de la barbe.
    L’incohérence d’Al-Jâbiri et son autorisation de se tailler la barbe

    16- Il autorise les photos
    17- Il autorise de regarder les dessins animés.
    18- Il autorise d'assister à un cours de musique.
    Ubayd Al Jabiri permet d’assister à un cours de musique!

    19- Il permet d’étudier avec les hizbiyine.
    20- Il permet d’écouter les cassettes d’un sourouri
    21- Il permet d’étudier à al Azhar
    22- Il permet d’assister à un mariage où il y a de la musique et il dit de blâmer cela avec le cœur.
    ‘Ubayd Al Jabiri permet d’assister à un mariage où se trouve de la musique

    23- Il a permis d’aller étudier chez al Halaby (à l'époque où sa hizbiyah fut déjà révélée et que cheikh Rabî' le réfutait en série et mettait durement en garde contre lui) ,
    24- Sa défense des hizbiyine de l’université de Médine
    Que s’est-il vraiment passé avec shaykh ‘Ubayd ? (partie 1: l’université islamique)

    Que s’est-il vraiment passé avec shaykh ‘Ubayd? (partie 2: l’université islamique 2)

    Shaykh Al ‘Abbâd affirme comme shaykh Yahyâ que l’université islamique d’Al Madînah a changé (MàJ)

    Réplique au docteur al Boukhari concernant l’université de medinah (Cheikh Hassan ar-Raymi)

    25- Son dénigrement de celui qui dit : « les gens de la sounnah sont le groupe le plus proche de la vérité ».
    Ubayd Al Jâbirî rend innovateur celui qui dit que « les gens de la Sunnah sont le groupe le plus proche de la vérité »! (réfutation de S. Yahya)

    26- Il permet de voyager vers les pays des kouffâr pour le tourisme.
    27- Il permet à un homme de faire accoucher des femmes et il lui dit de baisser le regard.
    ‘Oubeyd al Jâbiry autorise les étudiants en médecine d’étudier les accouchements et d’ausculter la femme.


    28- Sa défense et son fanatisme pour les frères Abderrahman et Abdallah al Adany.
    Avis à Shaikh ‘Ubayd que le fait qu’il soutienne des hizbis contre la Da’wah Salafiyyah au Yémen et prenne leur défense ne nous nuit en rien et ne lui profite en rien (S. Yahya)

    29- Sa mise en garde contre les gens de la sounnah de Dammaj et son appel à s’aider des autorités pour enlever cheikh Yahya de son siège ce qui est du jamais vu chez les gens de la sounnah.
    Parmi les excès d’al Jâbiry à l’encontre du conseiller de confiance sheikh Yahyâ al Hajûry

    30- Son éloge envers un dirigeant libyen ikhwani appelant les salafis lybiens à le soutenir et disant qu’il va mettre en place un état démocratique !!!
    31- il a menti sur cheikh Yahya en disant qu'il travaillait en Saoudy dans un magasin "tout a deux riyals" et que cheikh Moqbil l'avait viré et que c'est Abderrahman al Adany qui a intercédé pour lui.
    ‘Ubayd s’enfonce dans ses mensonges, shaykh Yahyâ répond

    32- Il a rendu mécréante une femme qui s'est mariée à un chrétien avant de se raviser 2 semaines après, sous le conseil de certains
    Oubeyd al jâbiry et son ‘’retour sur son takfîr’’ de la mouslima mariée à un kitabi

    33- Il permet de prendre la nationalité d'un pays mécréant
    Al Jâbiry autorise de prendre la nationalité des pays de mécréance !!!
    Situation de ‘Ubaïd Al Jâbirî
    l'imam al foudayl ibn iyad a dit:
    " اتَّبِعْ طُرُقَ الْهُدَى وَلَا يَضُرُّكَ قِلَّةُ السَّالِكِينَ، وَإِيَّاكَ وَطُرُقَ الضَّلَالَةِ وَلَا تَغْتَرَّ بِكَثْرَةِ الْهَالِكِينَ "
    suit les voies de la droiture et cela ne te nuira pas qu'il n'y ai que peu de gens qui les suivent. Et prends garde aux voies de l'égarement et ne soit pas influencé par le grand nombre de ceux qui périssent
    .

  • #2
    Ou est l'imam du jarh wa tta'dil ??? C'est tout de même incroyable qu'aucun savants d'Arabie saoudite ne parlent sur lui ? Ils se sont mis d'accord ou sont-ils ignorants de sa situation ?
    sache que certains savants ont répliqué a certains de ses égarements et il faut savoir aussi qu'oubayd ne représente rien en saoudy il n'a pas de daawah il est juste constamment au téléphone avec des gens de l’extérieur qui l'appellent " ya cheikhana!" "ya cheikhana!"

    d'ailleurs la plupart de ces fatawas viennent de ces appels. quant aux dourouss, aux livres, aux conférences, pratiquement rien. ça ne m’entonnerait même pas que certains machaykh de saoudiyyah ne le connaissent pas ou peu. dans un des prochains articles sur lui, vous verrez qu'on pose la question à un des grands savants de saoudiyah qui réplique a l'erreur d'oubayd concernant le fait de dire que si l'etude de sahih al boukhary cause une fitnah on delaisse son etude. a la fin il demande ? quel est celui qui dit cela? on lui répond "un prêcheur nomme oubayd!" "ce qui démontre qu'il n'a vraiment pas le rang d'imam que ces fanatiques veulent lui donner. pensez vous que quelqu'un aurait dit de l'imam ibn baz ou de l'imam ibn outheymine "un prêcheur nomme ibn baz!" "un prêcheur nomme ibn outheymine!"???

    il faut savoir aussi que certains savants ne citent jamais ou rarement les personnes, ils se contentent de répliquer à l'erreur quand elle leur est expose. et vu que les erreurs d'al jabiry ne sont pratiquement que dans des appels téléphoniques avec l’étranger et non dans des livres ou des cassettes diffusées en saoudy et qu'il ne représente rien dans la daawah la bas, c'est peut être la raison pour laquelle une bonne partie des grands savants de saoudy ne parlent pas sur lui. et d'autres se taisent a cause de la regle d'al banna comme nous l'avons déjà dit plusieurs fois.

    le frere abou hatim al jaza'iry dans sa dernière réplique à cheikh rabi rapporte que le frère cheikh abdelhakim ar-raimy qui est un des toullab de cheikh rabi' a rapporte que cheikh rabi' lui avait dit (c’était après la fitna d'al adany): "j'ai une rissala en réplique a oubayd qui sortira le moment venu!" et cheikh abou amr de meme que le frere abou abdillah al baydany (eleve de cheikh rabi') et d'autres rapportent que cheikh rabi' leur a dit se plaignant d'oubayd "oubayd al jabiry m'a rendu mecreant!"

    le pire c'est que cheikh rabi qu’Allah nous accorde la réussite ainsi qu'a lui ne fait pas que se taire sur lui, il fait son éloge et il le défend c'est cela qui est regrettable. parce qu’a la base, et c'est important de le savoir les frères, la critique de gens déviés comme lui c'est fard kifa'i c'est une obligation que si elle est accompli par certains les autres en sont dispenses. il n'est pas obligatoire que tous les savants parlent sur tel ou tel égaré. le savant peut pour diverses raisons s'abstenir de parler mais saboter l'effort de ceux qui parlent et faire l’éloge de quelqu'un qui est clairement fautif et le défendre c'est cela qui est étonnant et inacceptable.

    Baraka Allahu Fika Ya Aba Louqman pour ce poste inchaAllah serais il possible de mettre les lien directement pour chaque sujet? Jazaka Allahu Khayran
    si un autre frère peut s'en charger qu’Allah le récompense car nous ici avec notre connexion bas débit c'est pas évident akhy il faut que je rentre sur al oloom en arabe et que je recherche les articles etc... ça va me prendre un temps considérable. nous traduisons au fur a mesure chaque fatwa avec l'audio et a la fin nous ferons un dossier incha Allah!
    l'imam al foudayl ibn iyad a dit:
    " اتَّبِعْ طُرُقَ الْهُدَى وَلَا يَضُرُّكَ قِلَّةُ السَّالِكِينَ، وَإِيَّاكَ وَطُرُقَ الضَّلَالَةِ وَلَا تَغْتَرَّ بِكَثْرَةِ الْهَالِكِينَ "
    suit les voies de la droiture et cela ne te nuira pas qu'il n'y ai que peu de gens qui les suivent. Et prends garde aux voies de l'égarement et ne soit pas influencé par le grand nombre de ceux qui périssent
    .

    Commentaire


    • #3
      بسم الله الرحمن الرحيم

      J'enchaîne ce post en mettant à chaque fois une erreur de cUbayd Al-Jâbirî suivie de sa réfutation, pour tout frère qui souhaite participer fa-l-yatafaddal, et qu'Allah récompense le frère méritant Abû Luqmân pour ce rappel.

      Cela renforce la critique qui est détaillée (wal-hamdulillah) pour ceux qui penserait qu'elle est injuste parmi les mumayyicîn ou les mughaffalîn.

      1- Il autorise les élections (source)

      Réfutation : voir ce lien

      Dernière modification par Mehdi Abû 'Abdillah Al-Jazâ'irî, 12-07-13, 00:43.
      :قال الشيخ العلامة حافظ بن أحمد الحكمي

      والنيةَ اجعل لوجه الله خالصةً *** إن البناء بدون الأصل لم يَقُمِ

      ومن يكن ليقول الناس يطْلُبُهُ *** أخسِرْ بصفقته في موقف النَّدَمِ

      [المنظومة الميمية]

      Commentaire


      • #4
        بسم الله الرحمن الرحيم
        Al Jâbiry et sa confusion dans le port du hijâb au travail, et encore de la mixité.
        Une questionneuse d’Algérie dit :

        J’ai une jeune fille dont je connais les bonnes manières et la louange est à Allah. Elle est étudiante en science et elle demande est-ce qu’il lui est permis de travailler en tant que médecin et de revêtir le pantalon et (mizar) connus comme étant les vêtements connus du médecin ?

        La réponse d'al jâbiry:

        Je dis, ô ma fille d’Algérie. Nous appelons les gouverneurs des mouslimîn et tous les (mot incompris) touchant au domaine de la femme, de limiter le travail des femmes à ce qui lui est propre. Comme la médecine, l’enseignement, les soins (médicaux), et que cela ne soit que dans le domaine de la femme. Et si elle se voit contrainte à travailler au milieu des hommes alors qu’elle porte des vêtements qui la recouvre. Pas de mal à ce qu’elle porte par-dessus l'accoutrement du médecin. Cependant il est obligatoire que ses vêtements la recouvrent de la tête jusqu’aux pieds, voire plus. Et elle découvre son visage dans ce cas là tant qu’elle se retrouve à travailler au milieu des hommes afin qu’elle se distingue des patientes. Car le fait de se découvrir le visage a été autorisé par certains gens de science. Mais lorsqu’elle s’en va du travail et qu’elle se déplace dans les lieux de commerce et dans les lieux de passage alors qu’elle recouvre son visage car telle est l’avis le plus prépondérant et les preuves sur cela sont très nombreuses. Fin de citation.

        Source (avec l'audio) :. http://aloloom.net/vb/showthread.php?t=18498

        Question à la Lajnah ad Dâimah 19504 (sous la présidence de sheikh Ibn bâz رحمه الله ):
        Une femme américaine n’a personne qui la prenne en charge. Elle en fut contrainte à travailler dans des lieux de mixité et sans voile. Cependant elle le porte en dehors des heures de travail. Quel en est le jugement ?
        La réponse :
        Il n’est pas permis à la femme mouslimah de travailler en des lieux où il y a de la mixité avec les hommes. Il lui est obligatoire de porter le voile légiféré et qu’elle ne se mélange pas aux hommes et qu’elle recherche un autre emploi permis dénué de toute chose interdite par Allah. Celui qui délaisse une chose pour Allah, il lui remplacera par quelque chose de meilleur. Et Allah dit dans la sourate du divorce verset 2:
        وَمَنْ يَتَّقِ اللَّهَ يَجْعَلْ لَهُ مَخْرَجًا (2) وَيَرْزُقْهُ مِنْ حَيْثُ لَا يَحْتَسِبُ وَمَنْ


        Celui qui craint Allah il lui donne une issue et il lui pourvoie sa subsistance d’où il ne s’y attend pas.

        Le succès n’est que par Allah. Salat et salam d’Allah sur notre prophète Mohammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons. Fin de citation.

        Sheikh al 'Utheimîne رحمه الله dit:
        Comme il y a certaines personnes qui recherchent les permissions (dans les fatâwa), alors il recherche le pus facile et il le suit.
        PAr exemple, s'il mange de la viande de chameau lors d'une nuit hivernale froide, on lui dit : Fais tes ablutions! Il répond: Je choisis l'avis d'al Shâfi'y et de Abou Hanîfah et de Malik car ils ne voient pas l'obligation des ablutions.
        Et s'il en mange en été et qu'on lui dit: Fais tes ablutions! Il dit : Oui. Je fais mes ablutions car je suis l'école Hanbalite et l'imam Ahmad voit l'obligation des ablutions...
        Donc cet homme devient à ce moment là suiveur de passion. Donc que la personne prenne garde de cela. FIn de citation....
        شرح الأصول من علم الأصول p 693 (éditions Ibn al Jawzy).


        Sheikh Yahyâ al Hajoury حفظه الله a dit:
        'Ubeyd al Jâbiry n'est pas apte à émettre des fatwas.

        Le voilà leur imam de la sunnah, leur grand savant pour lequel ils divisent la da'wah et mangent la chair de leurs frères et les rendent mubtadi'ahs. Vont-ils raisonner? Wallahulmusta'ân.


        Précision pour ceux qui vont mettre des fatâwa de 'Ubeyd, ne mettez plus de lien vers l'ancien aloloom en français car il sera fermé définitivement bientôt incha Allah (le temps de transrérer les anciens posts) mais copiez les directement pour les mettre ici avec présentation propre et lisible, jazakumullahhu khayra.

        Commentaire


        • #5
          ‘Oubeyd al Jâbiry autorise d’être footballeur professionnel.

          بسم الله الرحمن الرحيم
          La question :


          Ahsanallahu ileykum. Ce questionneur dit : Un homme exerce la profession de footballeur professionnel. Il vit, lui et sa famille de son salaire. Quel est le jugement de ce travail ?


          La réponse : Nous n’avons aucun doute qu’il lui serait meilleur de gagner sa vie dans un autre domaine. Cependant si le mouslim se voit contraint d’agir ainsi à cause de la pauvreté et qu’il ne trouve pas d’autre emploi si ce n’est celui là… Qu’il prenne garde à ne pas exposer ses parties intimes, de délaisser les salâts, qu’il prenne garde des insultes et des injures, oui, et de vénérer les célébrités des kouffârs par… c'est-à-dire… par l’investissement intense dans le football. Oui. Et si… Je ne vois aucun empêchement à ce qu’il continue jusqu’à ce qu’Allah lui octroie un meilleur travail. Et nous lui conseillons de chercher un autre métier. Fin de citation.


          Sheikh Yahyâ al Hajoury a dit :
          « ‘Ubeyd al Jâbiry n’est pas apte à donner des fatâwa !!! »


          Source avec audio.


          Parole des gens de science sur le football.


          http://aloloom.net/vb/showthread.php?t=7014
          (si quelqu’un veut en traduire quelques unes).

          Commentaire


          • #6
            بسم الله الرحمن الرحيم

            2- Il autorise le fait d’aller chez les sorciers pour annuler le sort (source)

            Réfutation : voir ce lien
            Dernière modification par Mehdi Abû 'Abdillah Al-Jazâ'irî, 12-07-13, 00:58.
            :قال الشيخ العلامة حافظ بن أحمد الحكمي

            والنيةَ اجعل لوجه الله خالصةً *** إن البناء بدون الأصل لم يَقُمِ

            ومن يكن ليقول الناس يطْلُبُهُ *** أخسِرْ بصفقته في موقف النَّدَمِ

            [المنظومة الميمية]

            Commentaire


            • #7
              ‘Ubeyd al Jâbiry autorise de regarder les matchs de foot.
              بسم الله الرحمن الرحيم
              La question :
              Dans quelle catégorie d’amour rentre celui qui supporte et aime une équipe de foot kâfirah lorsqu’elle joue ?
              La réponse :

              L’amour de (mot incompris تهويس). Par Allah je ne sais pas de quel amour, cependant je crains pour nos fils que cela ne les mène à respecter et révérer les kuffâr et à leur glorification, oui.
              Le fait qu’il regarde le jeu (le match) est une chose, mais que le fait qu’il glorifie ce joueur, qu’il le sanctifie et qu’il le vénère est une autre chose.
              Le premier : S’il en découle des interdits comme les insultes ou de délaisser des obligations, comme le fait de retarder la salât de son temps, alors cela est haram. Mais s’il n’en découle rien, alors il s’agit d’une distraction détestable. Fin de citation...

              Fatwa de la lajnah al dâimah (sous la présidence de sheikh Ibn Bâzرحمه الله :

              La troisième question : Quel est le jugement se rapportant, quant au fait de regarder les tournois de football récompensés par une coupe, ou un titre parmi les titres. Comme les championnats ou les coupes par exemple?
              La réponse :

              Les championnats de football sont haram. Et le fait qu’il aboutisse à une coupe ou un titre, comme cela est cité dans la question, est un autre mal si la récompense vient des joueurs, ou certains d’entre eux, du fait que cela rentre dans le (jugement du) jeu de hasard.
              Mais si cette récompense est attribuée par autre qu’eux, alors cela est aussi interdit, car il s’agit d’une récompense pour une chose haram. Alors sur cela, le fait d’assister à ces tournois est haram.
              وصلى الله على نبينا محمد، وآله، وصحبه، وسلم

              Source http://aloloom.net/vb/showthread.php?t=18541



              Sheikh Yahyâ al Hajoury a dit : ‘Ubeyd al Jâbiry n’est pas apte à emettre des fatâwa.

              Commentaire


              • #8


                7- La hijrah à Birmingham

                Source (audio de Falâh Mandakar le 17/04/2010 à la mosquée de Tourcoing en France en présence de cAbbâs Abû Layth de Lille)

                Traduction de l'audio :

                "Ce qu'il faut retenir mes frères, c'est que celui qui fait la da'wah et qu'Allah a rendu bénéfique à l'intérieur de ce pays, et qu'il n'y a pas de persécution (ou oppression) et qu'il peut pratiquer sa religion alors non, IL RESTE. Et je rappelle la fatwa du Shaykh, Notre Shaykh 'Ubayd, qui m'a énormément interrogé concernant Birmingham, et je lui ai illustré l'image comme je l'ai vu... Phrase incomprise... puis après cela il annonça que Birmingham est une terre d'émigration (Dar Hijrah), sans aucun doute, je le sais, nous avons une angoisse, nous n'avons pas d'école où mettre nos enfants. Ceci est une faiblesse, [nos] parents étaient négligeant et nous ne cessons de l'être nous aussi..." Fin de l'audio

                Réfutation
                Dernière modification par Mehdi Abû 'Abdillah Al-Jazâ'irî, 23-07-13, 17:59.
                :قال الشيخ العلامة حافظ بن أحمد الحكمي

                والنيةَ اجعل لوجه الله خالصةً *** إن البناء بدون الأصل لم يَقُمِ

                ومن يكن ليقول الناس يطْلُبُهُ *** أخسِرْ بصفقته في موقف النَّدَمِ

                [المنظومة الميمية]

                Commentaire


                • #9
                  Dernière modification par Mehdi Abû 'Abdillah Al-Jazâ'irî, 16-08-13, 15:37.
                  :قال الشيخ العلامة حافظ بن أحمد الحكمي

                  والنيةَ اجعل لوجه الله خالصةً *** إن البناء بدون الأصل لم يَقُمِ

                  ومن يكن ليقول الناس يطْلُبُهُ *** أخسِرْ بصفقته في موقف النَّدَمِ

                  [المنظومة الميمية]

                  Commentaire


                  • #10
                    بسم الله الرحمن الرحيم.
                    Réfutation des propos d'al Jabiry au sujet de la "Hijra" a Birnimgam par Cheykh al'allama Yahya al Hajoury ( hafizahou Allah) :
                    http://dammaj-fr.com/refutations/oub...r-a-birmingham
                    Dernière modification par Kenz abou mohammed ibrahim az zairi, 08-09-13, 22:38.

                    Commentaire


                    • #11
                      Réalité du retour de ‘Ubeyd sur sa fatawa de hijrah à Birmingham.
                      Par Abou Hâtim Yûsuf al Jazâiry :


                      Voici tout d’abord le retranscrit traduit de la parole de Falâh Moundakâr (autre que sa parole de Tourcoing) rapportant la parole de ‘‘Ubeyd sur la hijrah à Birmingham.
                      Il dit :
                      Je me rappelle d’une parole de notre sheikh, ‘‘Ubeyd Ibn ‘Abdillah. Il cita par description (propos confus sur l’audio) , car il me questionne à chaque fois sur cette Birmingham, bien sûr il n’a pas vu. Je lui donnai donc une description précise. Il approuva donc et se mit donner comme fatwa aux frères : « Ô vous les gens d’Europe. Celui qui veut faire la hijrah alors qu’il la fasse à Birmingham ! (avec rires des auditeurs, et leur réaction est tout à compréhensible[1]) Car elle est, wallahi, une terre de hijrah, elle est une terre de hijrah. Et la louange est à Allah, les masjid sont nombreux, et le merkez salafi- et la louange est à Allah- sur sa force. Ils ont des écoles, ils font mémoriser le Qor’âne. Ils ont, ils ont, ils ont… Fin de citation.
                      Audio
                      https://app.box.com/s/lifzelvd7h2g99mgt7e0

                      Il s’agit là d’une parole claire et limpide incha Allah.
                      Voilà la réponse de Yousouf Abou Hâtim sur le prétendu retour d’ al Jâbiry sur cette fatwa. Il dit :
                      ‘‘Ubeyd diffusa un communiqué, présent sur le forum al baidha, intitulé :
                      توضيح و بيان من فضيلة الشيخ عبيد الجابري بخصوص الهجرة إلى برمنجهام


                      Il y commenta son retour de cette fatwa en la confirmant bien de celui qui l’a rapporta de lui en disant :
                      « S’il m’est arrivé un seul jour d’avoir dit de faire la hijrah à Birmingham de façon absolue, il s’agit alors d’un écart de ma part et j’en demande pardon à Allah, si ceux qui rapportent cela de moi sont des gens fiables et de confiance adeptes de la sounnah. »
                      Ensuite il clarifia que son retour ne concerne que la fatwa de la hijrah à Birmingham. Et en ce qui concerne la hijrah à la maktabah salafiyah (qui se trouve dans la ville de Birmingham), celle-ci reste toujours effective. Du fait qu’il ait dit :
                      « Je suis beaucoup questionné par des gens d’Europe ou des pays d’Asie, en Inde et autre. Ces gens sont éprouvés dans leur religion par certains innovateurs, les birouliyah, qui sont parmi les extrêmes de la soufiyah parmi ceux qui ont pour croyance de l’unicité de l’existence et autre.
                      Alors je leur dis : Faites la hijrah à Birmingham, car il s’y trouve la maktabah salafiya
                      [2]. Donc ma réponse pour eux n’inclut pas que Birmingham soit une terre de Hijrah dans l’absolu. Celle-ci est une des villes d’Angleterre qui est un pays de mécréant.
                      Moi je ne les appelle qu’à faire la hijrah au lieu où se trouve la maktabah salafiyah, et qu’ils se joignent à eux là-bas
                      . Fin de citation…
                      La réalité de son retour n’est basée que sur une réduction de la surface du pays de kufr vers lequel la hijrah se fait, quel qu’il soit. Donc cela inclus un non retour de sa fatwa de hijrah vers un pays de koufr.
                      Et pauvre de lui qu’il ne se soit limité à cela. Il jeta de l’huile sur le feu en appliquant la règle du ‘’haml al moujmal ‘ala al moufassal’’
                      حَمْلُ المُجْمَلِ على المُفَصَّلِ


                      Faire passer une parole vague par autre une parole détaillée (pour lui donner une interprétation autre que laisse apparaître clairement cette parole vague ).
                      Du fait que le questionneur l’informa qu’il contacta celui qui rapporta sa parole, qui est Falâh Moundakâr, qui lui expliqua cela à ce qu’il prétend.
                      La première parole qu’il rapporta est claire, qu’al Jâbiry n’émit cette fatwa que pour un cas particulier, en empruntant la voie du ‘’haml al moujmal ‘ala al moufassal’’ , c’est-à dire de faire usage de multiples paroles pour tenter d’interpréter une autre parole claire s’opposant à ce qu’elle laisse apparaître.
                      Le questionneur se précipita après cela à supprimer complètement l’erreur d’al Jâbiry en disant : « Al hamdulilah, il ne s’est produit aucune erreur dans votre parole !!! »
                      Al Jâbiry n’avait plus qu’à cautionner et agréer ce procédé innovateur utilisé par le questionneur et al Moundakâr. Il se hâta à l’estimer et à l’attester, en pensant qu’il avait trouvé une issue à sa fatwa. Il tomba donc dans qui est plus grave que ce dont il voulut s’enfuir.
                      Du fait que le questionneur ait dit (à ‘‘Ubeyd) :
                      Telles sont les propos employés par sheikh Falâh sur l’audio, il dit : Wallahi, elle (Birmingham) elle est une terre de hihrah ! Mais lorsque j’ai voulu de lui qu’il explique.

                      ‘‘Ubeyd : Oui !

                      Le questionneur (parlant à ‘‘Ubeyd en contant sa conversation avec al Moundakâr) : Est-ce que sheikh (‘‘Ubeyd) veut dire par cela qu’elle est complètement une terre de hijrah et que les kouffar doivent s’y rendre et qu’ils délaissent les pays des mouslimîn ? Il (Moundakâr) dit : Non, pas du tout. On ne dit pas ça. Ce n’est pas là l’intention de sheikh ‘Ubeyd. Le sheikh m’a autorisé à rapporter ses paroles- qu’Allah l’en récompense-. Alors al hamdulilah il ne s’est produit aucune erreur dans votre parole. Et tout particulièrement que sheikh Falâh m’a éclairci que le but de votre parole n’était que pour amoindrir (le mal) de ceux qui ne peuvent pas faire la hijrah en terre d’islam. Telle fut sa parole.

                      ‘‘Ubeyd : Sheikh Falâh a dit vrai- barakallahufihi. Fin de citation.
                      Source : http://aloloom.net/vb/showthread.php?t=18982

                      Je (Khalil) dis: Pour ceux qui n'auraient pas compris, c'est comme-ci 'Ubeyd disait qu'il ne voit pas la Hijrah en France car c'est un pays de kufr, mais que juste le quartier de Couronnes (à Paris) est un lieu de hijrah!!!! Où se trouve Couronnes? Est-ce que cela veut dire que celui qui reste dans le quartier de la maktabah salafiyah est un muhâjir mais s'il sort du quartier il commet un péché car cela reviendrait à se rendre en terre de kufr? Il ne faut pas sortir du quartier alors?
                      Voilà ce qui prouve qu'il n'y a encore aucun retour de 'Ubeyd sur une des ses faussetés que des hizbis fanatiques sont prêts à défendre jusqu'à leur dernier souffle, une épine sous leur pied.
                      sheikh Yahyâ al Hajoury a dit: 'Ubeyd al Jâbiry n'est pas apte à émettre des fatâwa.

                      [1] Ecoutez l’audio, pour réaliser que même les auditeurs (frères d’Angleterre) ont rit en entendant cette fatwâ.

                      [2] Désormais surnommé par sheikh Yahyâ « la maktabah hizbiyah »

                      Commentaire


                      • #12
                        بسم الله الرحمان الرحيم.
                        Il dénigre l'imam Shu'ba ( rahimahou Allah) :
                        http://www.dammaj-fr.com/refutations...ajjaj-82h-160h.

                        Oubeyd al jabiry avait dit :Concernant Shu'bah -qu'Allah lui fasse miséricorde- : les savants n'acceptent pas sa critique car il dépasse les normes et est démesuré dans sa critique barakallah fîk. Toute critique n'est pas forcément véritable critique. Parfois, certains émettent une critique pour quelque chose qui n'est pas critiquable.fin de paroles.

                        Cheykh Yahya al hajoury : ( hafizahou Allah ) a réfuté en disant :Le fait que tu aies dit que les critiques émises par Shu'bah n'étaient pas a
                        acceptées, qu'il dépassait les limites et était démesuré dans ses critiques, cela n'est pas vrai. Voici ce qu'on dit les gens de science sur Shu'bah ainsi que les preuves de l'étendue de leur acceptation de ses critiques -qu'Allah lui fasse miséricorde- :

                        Al-Hâfidh Al-Mizzî -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit comme cité dans l'ouvrage « tahdhîb al-kamal » : « 'Abdallah ibn Ahmad rapporte d'après son père [c-à-d l'imâm Ahmad] que Shu'bah était un véritable guide à suivre à lui tout seul dans ce domaine, c'est-à-dire concernant les rapporteurs, le discernement qu'il avait des hadîths et comment il examinait avec minutie et clarifiait l'état des rapporteurs. Et Ibn Idriss a dit il n'y a rien de mieux d'avoir Shu'bah et Sofiane entre toi et le reste de la chaine de transmission.

                        Et Sâlih Jazarah a dit que le premier a avoir parlé sur les rapporteurs était Shu'bah, puis il a été suivi par Al-Qattân, puis Ahmad et Yahyâ.

                        An-Nasâ-î -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : les gens de confiance qu'Allah a placés pour préserver la sunna de Son Messager sont Shu'bah ibn al-Hajjâj , Mâlik ibn Anas, Yahyâ ibn Sa'îd et Al-Qattân. Comme cité dans « 'ilâl ibn Rajab (1/185) ». La suite ici :http://www.dammaj-fr.com/refutations...n-rien-s-yahya

                        Cheykh Yahya (hafizahou ALLah) avait dis : Dites que 'Oubeyd s'est trompé dites que 'Oubeyd s'est trompé
                        Dernière modification par Kenz abou mohammed ibrahim az zairi, 08-09-13, 22:51.

                        Commentaire


                        • #13
                          ‘Ubeyd al Jâbiry autorise d’enseigner chez les gens de l’innovation.
                          La question :
                          Bârakallahufikum ô notre sheikh. Voici la cinquième question.
                          Le questionneur d’Angleterre dit :
                          Est-il permis à une personne de travailler dans les écoles des gens de l’innovation en tant qu’enseignant de langue arabe ?
                          La réponse :

                          Pas d’empêchement incha Allah. Et je t’exhorte à prendre soin des élèves. Que tu leur induises la sunnah à travers la langue arabe. Que tu leur induises l’amour de la sunnah ainsi que son application et l’amour de ses gens. Et recherche de l’aide auprès d’Allah. Fin de citation.

                          Source avec audio: http://aloloom.net/vb/showthread.php?t=20070

                          Nul besoin de répliques à ces paroles en parfaite opposition à ce sur quoi étaient les salafs as sâlih dans leurs échanges avec les gens de l’innovation. De là apparait encore clairement que ‘Ubeyd marche sur la règle instaurée par les ikhwân al muslimîn que la fin justifie les moyens.
                          Il n’en est pas à sa première dans le domaine comme ici :
                          http://ha-je-savais-pas.over-blog.net/article-3obayd-al-jabiri-et-sa-fatwa-corrompue-sur-le-fait-de-rentrer-dans-des-groupes-devies-en-cas-de-nece-74521470.html

                          J’avais mis dans l’ancien aloloom en français après son éloge envers l’université de l’Azhar :

                          Et comme l'a si bien précisé notre sheikh ce soir, 'Oubeyd autorise aux mouslimin d'aller dans cette université Soufi Ach'ary ou bien qu'il défend l'université islamique d'al Madînah dont la situation actuelle est connue de tous, ou bien qu'il incite à se rendre à Birmingham en Angleterre dans le quartier de la Maktabah salfiyah en jurant par Allah qu'elle est une terre de hijrah. Qu'il autorise d'étudier, voire même d'enseigner dans une université mixte avec des femmes dépravées, ou de travailler dans lieu où se trouvent des femmes et la liste et bien longue.
                          Par contre quand il s'agit de Dammâj la citadelle de la da'wah salafiyah, il dit impunément
                          :
                          et c'est pour cela que je dirige un conseil pour quatre catégories de gens.
                          La première catégorie;
                          ceux qui sont dans le centre d'étude de Dammaj, qu'ils le délaissent et qu'ils rejoignent les autres centres qui sont répandus dans le Yémen, ceux dont les responsables sont et la louange est à Allah, beaucoup plus réfléchis que al Hajoury .Je dirai même qu'ils ont du comportement et de la noblesse et bien que parfois ils vont à l'encontre (de la sunnah) tout comme le font autre qu'eux.
                          La deuxième catégorie;
                          ses gardes; ceux qui représentent à eux seuls une soixantaine d'hommes comme cela m'est parvenu il y un an. Et qu'ils posent leurs armes et qu'ils le délaissent car leur encerclement autour de lui (sheikh Yahya) représente pour lui une aide dans sa sottise et son effronterie.
                          La troisième catégorie;
                          la tribu de sheikh Mouqbil al Wâdi'yah car ceux d'entre-deux qui ont le potentiel et la sagesse et une bonne ligne de conduite sont responsables de qui se produit venant de cet homme dans le centre à tel point qu'il l'a fait dévié de la sunnah. Et qu'ils traînent cette affaire devant les autorités afin qu'ils écartent cet homme du lieu et de là, qu' ils choisissent un autre homme qui le rende tel qu'il était aux jours où sheikh Mouqbil -qu'Allah lui fasse miséricorde- le fonda.
                          Et la quatrième catégorie:
                          les nouveaux arrivants au Yémen désirants la science chez les gens de la sunnah .Je leur conseille de ne pas aller au centre de Dammaj car actuellement il est comme il est...Jusqu'à que al Hajoury en soit banni et qu'Allah lui destine un autre homme afin qu'il le rende tel qu'il était à l'époque de sheikh Mouqbil -qu'Allah lui fasse miséricorde

                          .
                          Presque tout est permis sauf aller à Dammâj quoi!

                          Sheikh Rabî’- qu'Allah le guide- dit ''porteur de l'étendard du jarh wa ta'dil en cette époque'', dit de ‘Ubeyd al Jâbiry (à la suite de tous ces égarements)
                          qu’il est un imam dans la sunnah (ou salafiyah) ???


                          Sheikh Yahyâ al Hajûry- qu'Allah l'affermisse et le préserve-, dit ''le conseiller digne de confiance'', lui a dit :
                          « ‘Ubeyd n’est pas apte à émettre des fatâwa » !

                          Au vu des évènements actuels, qui des deux mérite le plus à l'heure qu'il est la description lui étant attribuée, et qui est le plus proche des deux de la vérité sur 'Ubeyd?



                          Commentaire


                          • #14


                            9-Cheikh Al Fawzan réplique à 3obayd Al Jabiri pour son attaque sur le compagnon Ka3b Bnou Malik

                            Question posé a cheikh Fawzan,

                            Le questionneur
                            Quelqu'un dit dans une cassette sur ka3b bin malik qu'il avait peur de mourrir ou que le Prophète meurt alors quon lui faisait al hajr, car s'il était mort -- il serait mort alors qu'on lui faisait le hajr et serait mort en étant égaré et en égarant...

                            Cheikh Al Fawzan

                            Qui c'est celui-là ? Qui a dit cette parole ?

                            Le questionneur
                            C'est 3obayd Bin 3abdillah Al Jabiri

                            Cheikh Al Fawzan
                            Délaissez-le, cette parole n'est pas juste


                            Original arabe avec les audios : http://aloloom.net/vb/showthread.php?t=7641

                            Corrigé par Hassan Bin Bouch'ayb Zoubiri

                            Remarque
                            Le prophète a ordonné de faire le hajr au compagnon Ka3b bin Malik, car il était resté en arrière lors de la bataille de Tabûk. Après 50 jours de hajr, très pénible pour lui, Allah lui a pardonné dans le Coran

                            . الحمد لله


                            Sujet provenant de la partie francophone du forum el oloom en arabe

                            Commentaire


                            • #15
                              L'éclaircissement bénéfique sur quelques règles que notre cheikh 'Oubeyd a instaurées puis contredites dans la pratique

                              L'éclaircissement bénéfique sur quelques règles que notre cheikh 'Oubeyd a instaurées puis contredites dans la pratique

                              ou

                              Réponses à ceux qui accusent cheikh Yahya Al Hajouride vulgarité


                              Ecrit par Abou 'Abdillah Mouhamad Ibn 'Abdillah Bajamal


                              http://www.box.net/shared/oqtsuoq0il

                              (posté par le frere Abu Yussuf chamâlî sur l'ancienne partie francophone)
                              Dernière modification par Samir Abou Abdillah Al Maghribi, 08-09-13, 14:37.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X